La pianiste Elena Rozanova se replonge dans les musiques de son enfance

Crédit/Little Tribeca

A l’occasion de la publication de son nouvel album « My mother’s songbook », la pianiste Elena Rozanova sera, ce jeudi 9 juin à 20h, l’invitée du Journal du classique.

Un album qui regroupe un florilège de lieder et de mélodies signées Schubert, Schumann et Chopin

C’est à sa mère, chanteuse, qu’Elena Rozanova a choisi de rendre hommage dans son tout nouvel album, publié sous le label Evidence. La pianiste se replonge ici dans son enfance, bercée par la musique vocale. Elle-même a d’ailleurs toujours cherché à faire chanter son piano et à associer des mots aux notes. Ainsi a-t-elle réuni, pour ce programme, un florilège de lieder et de mélodies signées Schubert, Schumann et Chopin, transcrit pour le piano par Franz Liszt.

A lire aussi

 

Elena Rozanova se confiera ce soir sur cet album si intime mais également sur son engagement en faveur de l’Ukraine. Elle qui est née à Odessa et a grandi en Russie avant de s’installer en Occident, se sent particulièrement concernée par ce conflit, touchée par le sort du peuple ukrainien comme par la stigmatisation dont certains musiciens russes sont aujourd’hui victimes.

Laure Mézan

Retrouvez le Journal du Classique

Retrouvez l’actualité du Classique