Des musiciens russes boycottés par les concours, une plainte sera déposée

istock

Mi-mai, la violoniste russe Lidia Kocharyan, qui réside en Belgique, a reçu un courrier l’informant qu’elle était exclue d’un concours auquel elle devait participer en Italie. Comme elle, d’autres musiciens russes n’ont pu s’inscrire dans des concours internationaux, ou en ont été exclus, en raison de l’intervention russe en Ukraine.

Lidia Kocharyan va demander la nationalité belge pour pouvoir participer à des compétitions interdites à des musiciens russes

« Suite aux dispositions européennes issues de la guerre russo-ukrainienne, et à l’instar d’autres concours internationaux de diverses disciplines, nous avons le regret de vous informer de votre exclusion de la 41ème édition du Concours International de Violon 2022. Nous tenons à vous assurer qu’il n’y a pas de discrimination individuelle ». Telle est la teneur du message reçu mi-mai par 3 jeunes violonistes russes inscrits à ce concours qui doit se dérouler en septembre en Italie à Gorizia, près de la frontière slovène.

A lire aussi

 

Parmi ces musiciens russes, Lidia Kocharyan, 28 ans, formée à Saint-Pétersbourg mais qui réside et exerce depuis des années en Belgique. « Grâce à la Russie, je suis devenue musicienne mais à cause de la Russie, je ne peux pas participer au concours » s’étonne la jeune femme qui compte déposer plainte en Italie pour dénoncer la discrimination dont elle s’estime victime mais va également demander la nationalité belge afin de pouvoir contourner ces dispositions qui touchent les musiciens russes dans certaines compétitions.

 

Le concours de violon Sibelius d’Helsinki a également exclu des concurrents russes

La position des responsables du Concours international Rodolfo Lipizer de Gorizia a même créé la polémique au sein même de la municipalité. Le maire de la ville estime que « c’est un choix incompréhensible et inacceptable qui va à l’encontre de l’esprit même de l’événement qui a toujours interprété la musique comme un instrument de proximité entre les gens, de dépassement des frontières et de liberté humaine et culturelle » et a demandé aux organisateurs de revoir leur décision. Par ailleurs, l’orchestre italien (FVG Orchestra) qui accompagne traditionnellement les participants du concours a annoncé qu’il ne participerait pas à l’événement cette année.

A lire aussi

 

Plus tôt, en avril, ce sont les responsables du célèbre concours de violon Jean Sibelius, dont la 12édition s’est tenue en mai à Helsinki, qui ont exclu 2 concurrents russes, parmi les 49 candidats sélectionnés. Ils ont justifié leur décision par le fait que « les horreurs de la guerre et les atrocités récemment découvertes signifient que le Comité de la concurrence n’a d’autre choix moral ou éthique que d’exclure les Russes de la compétition. Par cette décision, le Comité de Compétition veut également garantir un environnement neutre et apaisé pour tous les concurrents ».

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique