La Maîtrise Populaire de l’Opéra-Comique lance sa 1ère opération de financement participatif

Depuis la rentrée, une pré-Maîtrise regroupant 20 élèves de CM1 et CM2, a été créée dans l’école élémentaire 41B Tanger, située dans le 19e arrondissement de Paris, avec pour objectif de proposer un cycle de découverte de sa méthode pédagogique novatrice. Mais, pour financer les cours et pérenniser le projet, la Maîtrise Populaire a besoin 50 000 euros et fait appel aux donateurs via une opération de crowdfunding.

 

Donner le goût d’apprendre la musique à tous les jeunes

Depuis 2016, l’Opéra-Comique change la vie de plus d’une centaine de jeunes Franciliens de 10 à 20 ans, grâce à son école des arts de la scène : la Maîtrise Populaire qui propose un projet artistique, éducatif et social. Cette école est née d’un constat : les méthodes d’apprentissage « traditionnelles » de la musique ne permettent pas de la rendre accessible à un grand nombre. En s’appuyant sur une pédagogie active d’apprentissage, la directrice de la Maîtrise Populaire, Sarah Koné, donne le goût d’apprendre aux jeunes. La troupe est formée à partir de la classe de 6ème et le programme dure jusqu’en terminale. Les maîtrisiens suivent une formation d’enseignements des arts de la scène (chant, danse, théâtre, claquettes, formation musicale, langue des signes), et font partie d’une classe à horaires aménagés (CHAM). En parallèle, ils participent à des productions à l’Opéra-Comique et à des tournées de concerts afin d’acquérir très vite une expérience de la scène.

Aujourd’hui, plus de la moitié des participants proviennent de milieux défavorisés (48% des élèves habitent hors de Paris et 60% sont issus de REP et REP+). Les élèves de premier cycle sont scolarisés au collège François Couperin (Paris 4), tandis que les élèves de second cycle suivent un double cursus, au lycée général Georges Brassens (Paris 19) ou au lycée professionnel l’Abbé Grégoire (Paris 5). Un 3ème cycle post-bac a été ouvert en 2018 et accueille une dizaine d’élèves dont le talent permet d’envisager une professionnalisation.

 

 

Pour aider au financement de la pré-maîtrise de l’école de la rue de Tanger 

Depuis la rentrée de septembre 2019, la Maitrise Populaire, soutenue par la Mairie de Paris et le rectorat, a ouvert un cycle préparatoire, la pré-maitrise, pour des élèves de CM1 et CM2, scolarisés à l’école 41B Tanger (Paris 19). Une ouverture qui tenait particulièrement à cœur la dévouée Sarah Koné : « C’est la suite de l’aventure avec les pré-maîtrisiens qui vont enfin rejoindre les installations des « grands » en horaires aménagés (…) et ce n’est pas rien pour nous de s’installer dans le 19e arrondissement ». Et c’est ce projet qui a justement besoin de la générosité de donateurs qui peuvent participer au financement nécessaire de 50 000 euros par l’intermédiaire du site de crowdfunding kisskissbangbang.com. La souscription est ouverte jusqu’au 14 janvier 2020.

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique