Émilie Delorme, première femme à la tête du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris

Selon La Lettre Du Musicien, Émilie Delorme, la directrice de l’Académie du Festival d’Aix-en-Provence, va prendre la direction du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Elle sera la 1ère femme nommée à ce poste depuis la création du CNSMDP.

 

Depuis 1795, le Conservatoire National Supérieur de Musique était dirigé par des hommes

Cela fait dix mois qu’on attendait le nom de la personne qui va succéder à Bruno Montovani qui dirigera, à partir du 1er janvier, l’Ensemble Orchestral Contemporain (EOC), tout en continuant d’enseigner au CNSMDP. En mars dernier, une première liste de candidats avait été retoquée par l’État et des dissensions étaient apparues entre le ministère de la Culture et le conseil d’administration de l’institution. Entre-temps, une inspectrice du ministère de tutelle avait été nommée directrice par intérim. La nomination d’Émilie Delorme représente une symbolique majeure dans le petit monde de la direction d’institutions musicales en France puisqu’elle sera la 1ère femme à diriger le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, créé en 1795, à la tête duquel ont œuvré de grands noms de la musique comme Luigi Cherubini, Gabriel Fauré, Marcel Dupré ou Pascal Dumay. De plus, comme le souligne La Lettre du Musicien, « Il était  temps qu’apparaisse le nom d’une femme après une succession de nominations masculines », notamment à l’Opéra de Paris (Alexander Neef), à l’Opéra de Lyon (Richard Brunel) et au nouveau Centre National de la Musique que va présider Jean-Philippe Thiellay (actuel directeur adjoint de l’Opéra de Paris).

 

A lire aussi

 

 

Émilie Delorme : de la Provence à Paris

À 42 ans, Émilie Delorme dirige depuis 2008 l’Académie européenne de musique du Festival d’Aix-en-Provence. Auparavant, elle a travaillé à la production au Théâtre Royal de la Monnaie, à Bruxelles après avoir suivi un cursus universitaire de haut niveau à l’École Nationale Supérieure des Mines de Nancy et à l’Institut Supérieur de Management culturel. Elle est, par ailleurs, présidente du Festival International de Musique de Chambre de Provence (ex-Musique à L’Empéri) et secrétaire générale du GMEM (Centre National de Création Musicale à Marseille).

 

A lire aussi

 

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique