La France est un pays anxiogène et violent

Ce matin au programme de la revue de presse : pauvreté, violence et instrumentalisation

62 % des enfants de 8 à 14 ans craignent de devenir pauvre

Les mômes, eux aussi sont angoissés par leurs avenirs si l’on en juge par le sondage réalisé par Ipsos pour le secours populaire « 62 % des enfants de 8 à 14 ans » craignent de devenir pauvre. Comment quoi quand les parents trinquent les enfants flippent mais il y a de l’espoir, pour lutter contre la pauvreté 63 % des mômes emmèneraient bien un copain fauché en vacances avec eux.

Explosion des violences, des tentatives de meurtre et d’assassinat entre 2009 et aujourd’hui

Malgré ça, la France est un pays anxiogène et violent, ce que nous dit ce matin le Figaro avec l’explosion des violences, des tentatives de meurtres et d’assassinats entre 2009 et aujourd’hui. +144 % en 10 ans selon la direction de la Police judiciaire.

« La violence se démocratise, les forces de l’ordre ne font plus peur, pour un regard, une queue de poisson, on en vient aux mains, sortir une arme est devenu banal » explique le n°2 du syndicat de Police Alliance.

 

Décrocher la photo du président Macron pour le mettre à l’envers est devenu un sport de combat

Et décrocher la photo du président pour le mettre à l’envers est devenu un sport de combat si l’on en croit Libération et l’Express qui tirent le portrait des décrocheurs ces militants écolos soutenus par des très respectables ONG pour qui le happening environnemental n’est qu’une poursuite de la politique par d’autre moyen, ces militants qui piquent dans les mairies des portraits du président pour les promener à l’envers dans les manifs. Jugés pour crimes de lèse président nous explique l’Express et Libération qui pointent des jugements cléments expliquant que ces militant utilisent leur procès comme des tribunes politiques.

 

Instrumentalisation de la perquisition du siège de la France Insoumise par Jean-Luc Mélenchon

Même chose pour Mélenchon. L’Express explique cette semaine au moyen d’un rapport inédit comme le chef de la France Insoumise et les siens ont instrumentalisé sciemment les perquisitions au siège de leur parti l’an dernier et se posent en victime à une semaine de son audience au tribunal de Bobigny.

 

Plus d’articles sur la revue de presse :