La biodiversité en danger : Michel Grossiord nous en parle dans sa Revue de Presse

Chaque matin, Michel Grossiord décrypte l’actualité et vous partage sa Revue de Presse

 

La revue de presse… Quand passe-t-on aux travaux pratiques pour sauver la biodiversité ?

Sans délais, car le temps presse, comme le souligne Le Figaro à la Une… L’homme doit cesser d’être un dangereux apprenti sorcier : consensus évidemment du Figaro à L’Humanité… Et manchettes en cascade sur le million d’espèces menacées: Ouest-France, L’Est éclair, La Nouvelle République, Le Midi Libre, Le Républicain lorrain…
« Un million à perdre en espèces », résume à sa façon Libération Champagne.

On peut donc encore les sauver ?

Oui, en agissant contre les causes principales de l’effondrement de la vie sauvage à laquelle notre sort est lié… Il en va de la survie de l’humanité…
Il convient de limiter la disparition des espaces naturels, sur terre comme en mer… (En France, ce chiffre sur l’étalement urbain pointé comme une catastrophe par les experts de l’ONU : les terres sont artificialisées au rythme d’un département tous les 10 ans… Soit… 7 mètres carrés par seconde !)
Il faut aussi lutter contre la surpêche, les trafics et le braconnage des espèces protégées. Combattre le réchauffement. Les espèces invasives. Réduire toutes les pollutions et notamment les rejets de plastiques.

Ça n’est pas que l’affaire des Etats mais de nous tous…

Libération dénonce « l’affligeant écart entre le discours et les actes du gouvernement Macron »… mais la presse nous invite à nous interroger aussi sur l’écart entre les belles proclamations individuelles et la réalité des comportements…
Des comportements qui devront changer « profondément » sur tous les plans : alimentation (plus de viande à tous les repas), déplacements (cesser de prendre l’avion pour quelques dizaines d’euros), consommation (ne plus changer de téléphone portable tous les ans et cesser d’acheter des produits fabriqués à l’autre bout de la terre dans des conditions souvent exécrables)…
C’est La Croix qui nous rappelle que nous sommes « tous responsables »…
Un autre article de ce journal rend aussi l’homme responsable de la menace pesant sur les monuments historiques et les œuvres d’art…

Là encore une brigade d’experts nous alerte… Basés en Seine-et-Marne, les 23 scientifiques du Laboratoire (unique en Europe) de recherche des monuments historiques étudient l’impact de la présence humaine sur les sites… Vitraux, tapisseries, fresques sont directement sous la menace du tourisme de masse… à cause de la vapeur d’eau produite par la respiration !
Restons dans l’univers de la culture, avec cette interrogation du Figaro : L’Opéra de Paris aura-t-il une programmation en 2021 ?

Diable… Que se passe t-il à l’Opéra ?

Rien justement. On attend toujours le nom du futur directeur de l’institution…
L’affaire tourne au mauvais feuilleton, pour Le Figaro qui constate : « Jupiter ne délègue pas. Donc on attend ».
C’est à Emmanuel Macron de procéder à la nomination, mais plus il tarde, plus l’affiche risque d’être compliquée à composer, alors que les grands opéras ont déjà bouclé leur saison 2021-2022 et préparent déjà les saisons suivantes pour lesquelles les contrats sont en train d’être signés…

Macron Jupiter… Ce n’est pourtant plus l’image que se donne le Chef de l’Etat…

Élu il y a deux ans, il a changé de tout au tout, constate La Provence avec cette Une : « Il repart… en sens inverse »…
De la verticalité, il est passé, soudain, à la proximité.
De l’audace, à la prudence.
Il a abandonné les électrochocs au profit de la câlinothérapie.
Pour définir ce changement de cap, les mots ne manquent pas, commente Franz-Olivier Giesbert : virevolte, palinodie, tête à queue. C’est le néo-maconisme. Edito titré « Le prince de la cabriole » à qui il aurait manqué près de lui des complices avec lesquels parler d’égal à égal…

Y a-t-il des mots d’inspiration « macroniste » qui entrent dans le dictionnaire ?

Déceptif ? Disruptif ? Cordée ? Progressisme ?… Certains y figurent déjà… Le Petit Larousse 2020 est bouclé, confirmant que les nouveaux termes reflètent depuis quelques années les tendances de la société (sur le numérique : hyper texte, infobésité… sur la famille : coparentalité… sur l’importance de l’environnement : écocitoyen, décarbonner…)
L’Express a eu accès aux nouveaux termes de cette année (antispécisme, inclusif, adulescence, illectronisme…)

 

Michel Grossiord

 

Plus de Revue de Presse de Michel Grossiord