J-6 avant le scrutin européen : Michel Grossiord nous en parle dans sa Revue de Presse

Chaque matin, Michel Grossiord décrypte l’actualité et vous partage sa Revue de Presse

La revue de presse… Les efforts de plusieurs journaux pour revenir aux enjeux européens !

Il est temps : 6 jours avant le vote !
Et les Français toujours dans l’expectative… Les électeurs ne semblent jamais s’être vraiment projetés dans ce scrutin, constate Le Monde…
« C’est la bataille des idées qui doit l’emporter », prie Le Parisien qui incite ses lecteurs à juger sur le fond, rien que le fond (en se plongeant au fil de 4 pages dans les programmes…)
Les programmes, ce n’est pas de la salade… Même si les fascicules distribués par Europe Ecologie les Verts se transforment en salades, nous apprend le Huffington Post ! Le parti a opté pour du papier graines : après lecture, il suffit d’enfouir le document sous quelques centimètres de terre et s’armer de patience. Si les conditions sont réunies, cela donnera naissance à des salades et autres carottes, des fleurs…

Il est précisé sur ces tracts: « Ne pas jeter sur la voie publique, planter le ! »

Garder la main verte est un souci de tous les partis, mais faut-il s’affoler de la quantité d’arbres abattus pour imprimer tracts et programmes ? Le Journal de Saône et Loire constate qu’il y a comme à chaque élection des panneaux à foison devant les mairies, mais si peu d’affiches…
Conjurer l’abstention record (c’est elle qui est en tête, constate Le Républicain lorrain), préférer la démocratie du dimanche à celle du samedi (L’Opinion), voici les enjeux, les enjeux véritables qui ne relèvent pas de la politique intérieure…

Même si celle-ci est toujours très présente dans les journaux…

Ce qui se joue dimanche, pour Libération, c’est « l’opération survie » des gauches, un camp éparpillé comme jamais, moins de 10% voire moins de 5% des intentions de vote, des électeurs désemparés…
Autre enjeu intérieur : un vote sanction pour Emmanuel Macron ? Il en est un à droite qui se prépare aux lendemains des européennes, et cherche à se démarquer du Chef de l’Etat : Xavier Bertrand.
« Les dessous d’une montée en puissance » : le président des Hauts de France avance ses pions, bien décidé à se présenter à la présidentielle de 2022, raconte L’Opinion. « Il est celui qui n’a rien dit. A une semaine du scrutin, l’ex-L.R. Xavier Bertrand ne s’est toujours pas exprimé sur les élections européennes. Le fera-t-il ? Il n’a rien tranché »…

Du côté du pouvoir, mobilisation pour faire barrage au Rassemblement national…

L’offensive de Macron contre les nationalistes, titrent Les Echos, alors que Marine Le Pen s’est affichée à Milan avec les ténors des partis populistes européens…
La République en marche dénonce « une nouvelle internationale » de l’extrême-droite, édito titré « Le seau d’eau froide ». Comme s’il s’agissait (explique Cécile Cornudet) de réveiller les électeurs indifférents à ce qui se trame : Marine Le Pen ne prône plus la sortie de l’euro, mais elle fait pire : elle brade l’Europe à des puissances étrangères. L’anti-France, c’est elle.
Bruno Dive titre lui son édito de Sud-Ouest « Le parti de l’étranger », se demandant si l’extrême-droite va finir par mobiliser ses adversaires en s’affichant sûr de son fait, même si le vent du scandale la bouscule en Autriche…

Un scandale touchant le vice-chancelier autrichien croyant parler à la nièce d’un oligarque russe !

Les populistes européens sont en pleine tourmente, constate Le Figaro…
L’actualité vient donc fournir des munitions au camp macroniste, relève Le Monde… L’exécutif met le turbo d’ici au scrutin (pas moins de 4 meetings pour Edouard Philippe, grand entretien d’Emmanuel Macron dans plusieurs titres de la presse régionale)
Un sujet semble mettre tout le monde d’accord : l’environnement…
La protection de l’environnement s’est imposée au cœur de la campagne, souligne La Croix.
Et pourtant, le danger vient-il de France ?

Danger sur l’environnement ?

Alerte à la Une de La Provence : Menace sur nos plus beaux paysages…
Calanques de Marseille, ocres du pays d’Apt, Sainte-Victoire, gorges du Verdon, vallée des Merveilles et bien d’autres… Ces sites exceptionnels pourraient faire les frais d’un décret de loi visant à faire « sauter plusieurs verrous limitant les constructions »…
Le décret signé en décembre prévoit de déléguer aux seuls préfets les autorisations de travaux sur les 2.700 sites naturels classés de France…
Soit sur 1 million d’hectares de paysages uniques…
La Provence sort de sa région, citant le Mont Saint Michel, la dune du Pila… Ouest-France s’est inquiété pour l’île de Ré.
2.700 sites classés, la liste est longue, autant de menaces par la remise en cause d’un principe de précaution qui remonte à… 1906 !

 

Michel Grossiord

 

Plus de Revue de Presse de Michel Grossiord