Interdiction de filmer la police : Eric Ciotti dit ne pas comprendre « le déchaînement contre cette mesure »

Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes était l’invité de Bernard Poirette ce mardi 17 novembre. Il est revenu sur le projet de loi « Sécurité globale » qui arrive ce mardi à l’Assemblée nationale. Le député Les Républicains a déclaré que « les forces de l’ordre étaient les victimes de la violence », déclarant ne pas comprendre « le déchaînement contre la proposition de loi visant à interdire la diffusion d’images de policiers ».

 

« On a raté les masques, on a raté les tests, ne ratons pas les vaccins ! » : Eric Ciotti appelle le gouvernement à « plus d’anticipation »

Eric Ciotti, originaire de Saint-Martin-Vésubie, est revenu sur les difficultés des vallées de la Roya et de la Vésubie dévastées par la tempête Alex début octobre : « la vallée se redresse, se reconstruit malgré des difficultés et un choc immense ». Il a également souligné la mobilisation des collectivités et a appelé à la solidarité nationale : « on attend un engagement chiffré de l’Etat ».

A lire aussi

 

Le débuté des Alpes-Maritimes s’est également exprimé sur la situation sanitaire et notamment la fermeture des commerces. Il explique la colère par « un sentiment d’injustice ». Selon lui, « les commerçants ont eu le sentiment qu’on les regardait différemment par rapport aux grandes surfaces ». Toutefois, Eric Ciotti a apporté son soutien au gouvernement et aux mesures de restriction. Il a par ailleurs rappelé avoir voté pour l’état d’urgence sanitaire. Le député Les Républicains a par ailleurs appelé le gouvernement à « plus d’anticipation pour les vaccins », estimant que depuis le début de la crise l’Etat avait toujours eu un temps de retard : « on a raté les masques, on a raté les tests, ne ratons pas le vaccin ».

 

Projet de loi Sécurité globale : Eric Ciotti estime qu’il « faut protéger les policiers car 20 d’entre eux sont blessés chaque jour »

Bernard Poirette a ensuite interrogé le responsable des Républicains sur le projet de loi « Sécurité globale » arrivant ce mardi à l’Assemblée nationale. Ce sujet controversé promet des débats houleux, en raison de certaines propositions jugées liberticides par certains responsables politiques. Eric Ciotti a annoncé directement qu’il voterait pour  car il estime que le projet « contient des mesures intéressantes qui amélioreront la sécurité ». Le député s’est satisfait de mesures qui permettront aux policiers de « relever des identités et d’avoir accès au fichier des personnes recherchées, notamment les fichés S ».

A lire aussi

 

Sur la disposition controversée d’interdire la diffusion des images de policiers, Eric Ciotti a dit « ne pas comprendre le déchaînement contre cette mesure », qu’il avait par ailleurs portée en mai dernier. Selon lui, « les policiers sont victimes de la violence » et l’idée selon laquelle « ils sont suspects par nature » est absurde. Il a rappelé que « tous les jours 20 policiers sont blessés, 100 sont victimes de violence ». Eric Ciotti a donc martelé l’importance de protéger les forces de l’ordre et considère que cette mesure va dans le bon sens, rappelant que ces derniers sont « le pilier de notre pacte républicain ».

Antoine Mouly

 

Retrouvez les interviews politiques