« Il faut admettre une part d’ignorance et de tâtonnement », avoue Richard Ferrand

Edouard Philippe fait la Une de la presse ce matin. Le Premier ministre doit présenter son plan de déconfinement demain à l’Assemblée nationale. Son président tente déjà d’en faire le service après-vente, alors que les critiques fusent.

 

Une prise de parole anticipée d’Edouard Philippe pour calmer des ministres craignant des poursuites judiciaires

« Edouard Philippe attendu au tournant », c’est la Une de la Provence. « Edouard Philippe et son plan de déconfinement pour sortir de la confusion », nous explique Le Figaro. Pour sortir du flou, suggère Libération, qui a choisi une photo pas nette d’Edouard Philippe pour annoncer le Plan D, D comme Déconfinement.

 

à lire aussi

 

Et puis l’Opinion nous explique pourquoi le Premier Ministre est obligé d’accélérer les annonces. Parce qu’il faut tenir le calendrier du président, parce que les ministres communiquent n’importe comment, avec peut-être des arrières-pensées, effrayés qu’ils sont par d’éventuelles poursuites judiciaires ou parce que les Français attendent du concret.

 

 

Mais dans Le Figaro, un petit paragraphe dit la difficulté du déconfinement dans une France ultra-centralisée qui s’apprête à faire appel à monsieur ou madame le maire.

 

Un déconfinement décidé depuis Paris ne tiendrait pas compte des réalités locales

« Dans le plan de déconfinement, il n’y a que des détails, écrit le journal, et chaque détail peut provoquer un couac« . Ainsi cet échange entre un maire et le président de la République la semaine dernière : « Je veux bien rouvrir l’école, mais c’est le restaurant du village qui s’occupe de la cantine. Et le restaurant n’a pas le droit de rouvrir ».

 

à lire aussi

 

Et dans Libération, le président de l’Assemblée nationale assure déjà le service après-vente du plan de déconfinement, histoire d’amortir les critiques qui ne manqueront pas… « Il faut admettre une part d’ignorance et de tâtonnement », explique-t-il.

 

 

Effectivement, cela fait environ 1 mois et demi que les Français sur le sujet des masques et des tests admettent une part d’ignorance et de tâtonnement…

 

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique