Grève RATP : Geoffroy Didier regrette l’absence d’un service minimum

Geoffroy Didier était l’invité de Renaud Blanc ce vendredi 13 septembre, à 8h15.  Le député européen (LR) estime que le manque de clarté du gouvernement dans la mise en place de la réforme des retraites cause de l’incertitude et de la confusion. Il déplore notamment que l’amendement (LR) proposant un service garanti pour les transports n’ait pas été adopté par la majorité.

Grève RATP : Geoffroy Didier se dit favorable à la fin des régimes spéciaux

« Nous aurions dû faire en sorte que l’amendement des Républicains, soutenu par Valérie Pécresse, qui demande un service garanti dans les heures de pointe soit adopté par la majorité » a déploré Geoffroy Didier. Le député européen se dit favorable à la fin des régimes spéciaux mais accuse le gouvernement de créer de « l’incertitude » en proposant un âge pivot de départ à la retraite. « Le président a dit pendant sa campagne présidentielle qu’il ne toucherait pas à l’âge légal, c’est- à-dire l’âge à partir duquel on peut demander la liquidation de ses droits à la retraite : il en est prisonnier’. Le parlementaire a néanmoins précisé que le rapport Delevoye était « un bon rapport sous bien des aspects ».  Parmi ses aspects, la longévité a été évoqué par Geoffroy Didier : « Vu l’augmentation de l’espérance de vie  (…), nous n’avons pas d’autre choix que de demander aux Français de travailler plus ». Il poursuit en proposant une année supplémentaire de cotisation: « faisons en sorte que l’âge légal de départ à la retraite soit à  1 ans de plus. En 1 année , on fait 10 milliards d’économie »

 

Régime spécial de la RATP : des avantages épinglés par la Cour des comptes.

 

Arthur Barbaresi 

Plus d’articles de l’invité politique de Guillaume Durand :