Football : le mercato a brassé près de 50 milliards de dollars en 10 ans

Кирилл Венедиктов/ Wikimedia Commons

En dix ans, les transferts de joueurs de foot ont coûté presque 50 milliards de dollars aux clubs, le chiffre paraît fou !

Kylian Mbappé : certains craignent son transfert au Real Madrid

Tous les ans, les fans de football vibrent durant la dernière ligne droite de ce qu’on appelle le Mercato. En Europe, il va se clore ce soir et certains craignent que le PSG accepte le transfert de Kylian MBappé pour 200 millions d’euros au Real de Madrid. Le football est devenu une telle activité économique que lorsque l’on additionne tous les transferts sur dix ans, on atteint la somme colossale de 48,5 milliards de dollars, ce qui représente plus de 40 milliards d’euros. Et naturellement, ce sont les grandes équipes des grands pays européens qui dépensent le plus.

A lire aussi

 

A elles seules, les 30 plus grosses équipes européennes ont déboursé 23 milliards de dollars, soit presque la moitié du total. Si les montants sont si élevés, c’est parce que le foot est le sport le plus populaire de la planète. Un spectacle pour lequel les chaînes de télévisions dépensent tous les ans des milliards, qui tombent dans les caisses des clubs, qui ensuite investissent. Puis le football a toujours rendu un peu fou puisqu’il attire des gens fortunés prêts à dépenser sans trop compter. Pour équilibrer leurs comptes, les clubs ont besoin de vendre des joueurs, de faire ce qu’on appelle du trading. Les matchs constituent souvent une vitrine pour les clubs, qui espèrent réaliser une plus-value en revendant un jeune à une équipe plus riche.

Les commissions des agents ont flambé

Aujourd’hui l’inflation va bon train, mais il y a dix ans, le Mercato mondial tournait autour de 3 milliards d’euros par an. En 2019, la dernière année avant la crise du Covid, la somme a plus que doublé pour atteindre 7 milliards et demi. Pour autant, est-ce que le foot est deux fois plus intéressant qu’il y a dix ans ? Est-ce qu’un joueur qui coûte dix fois plus cher qu’il y a dix ans sera bien meilleur ? Probablement pas, mais cela permet aux plus riches de réduire l’aléa sportif en captant les talents.

A lire aussi

 

Autre problème, les commissions des agents, qui n’apportent pas grand-chose, ont aussi flambé en passant de moins de 150 millions à plus de 600 millions d’euros par an en dix ans. Et pour rentabiliser leurs dépenses, les clubs exigent des droits télé de plus en plus élevés. Suivre le foot devient cher et compliqué et une partie du public s’en va ou pirate. Face à cette forme de déséquilibre contre-productif, on réfléchit à une nouvelle forme de fairplay financier ou des taxes sur les clubs qui dépensent trop. Il va falloir trouver un moyen de contrôler cette bulle.

David Barroux 

Retrouvez le Décryptage Economique