Festival : Salzbourg a réussi la version allégée de son centenaire

C’est une version allégée et très encadrée au niveau sanitaire qui a été présentée au Festival de Salzbourg pour son 100e anniversaire. 110 représentations, dont 53 concerts et 2 opéras, ont toutefois pu être donnés et 76 500 spectateurs se sont déplacés du 1er au 30 août. Un succès, certes relatif, mais synonyme d’espoir pour les organisateurs de l’événement qui y voient un signal fort de l’attachement du public en cette période délicate.

 

Pas un seul cas positif au coronavirus parmi les 76 500 spectateurs

« Nous souhaitions un festival qui ait du sens dans son contenu et économiquement responsable, mais avec comme priorité la sécurité sanitaire de toutes les personnes impliquées. Nous sommes donc très soulagés et reconnaissants que nos attentes aient non seulement été satisfaites, mais largement dépassées. Sur 1400 personnes impliquées au cours de deux mois de préparation, de répétitions et de spectacles, un seul employé a été testé positif au coronavirus début juillet, et pas un seul cas n’a été signalé parmi 76 500 visiteurs. Cela témoigne de la discipline extraordinaire et du grand sens des responsabilités parmi les artistes, les employés et, bien sûr, notre merveilleux public. C’est un succès que nous partageons tous ! ». C’est par ces mots que Lukas Crepaz, directeur exécutif du Salzburger Festspiele a salué la bonne tenue de l’édition du centenaire du festival autrichien qui avait fait de la sécurité sanitaire sa priorité en cette année de pandémie de coronavirus.

A lire aussi

 

Au total, près de 3600 tests ont été réalisés, dont environ 1000 sur le lieu de résidence des artistes et du personnel intérimaire, 2355 tests de routine sur des personnes du « groupe rouge », notamment des musiciens dans la fosse d’orchestre et des artistes sur scène, et 154 tests basés sur des cas de suspicion.

Le festival de Salzbourg 2020 affiche une recette de 8,7 million d’euros

Réussite également pour la fréquentation de l’événement avec 76 500 visiteurs (originaires de 39 pays) qui ont assisté aux 110 représentations proposées, ce qui correspond à une utilisation des capacités de 96%. On est loin des 180 000 billets qui avaient déjà trouvé preneurs avant l’annonce d’une version allégée du festival à la sortie du confinement. Mais la modification très étudiée de la programmation a néanmoins permis aux organisateurs de réaliser une recette estimée à 8,7 millions euros.

A lire aussi

 

110 événements ont donc été proposés (au lieu des 200 initialement prévus). Près de la moitié, 53 précisément, étaient des concerts. Il y a eu également 12 représentations des deux opéras programmés, Elektra de Richard Strauss et Cosi Fan tutte de Mozart et 29 pièces de théâtre ainsi que des lectures et plusieurs événements dans le programme d’accompagnement. Des spectacles qui ont ravi les spectateurs présents à Salzbourg mais également tous ceux, très nombreux (+ 5 millions), qui ont suivi en ligne sur internet, à la télévision, à la radio et dans des salles de cinémas les 31 productions qui ont fait l’objet d’enregistrements.

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique