Coronavirus : Les enfants ne sont pas les principaux vecteurs de transmission, selon une étude

Une étude, menée sur 600 jeunes, prouve que les enfants ne sont pas les principaux propagateurs du Covid-19. Dans le même temps, des médecins observent qu’un syndrome, possiblement lié au virus, affecte de plus en plus les jeunes.

 

Une plateforme va être lancée en France recensant tous les cas suspects d’enfants malades

On lira aussi dans Match un reportage sur les enfants accusés et innocentés d’être de très efficaces vecteurs du virus. Réalisée en région parisienne par 30 pédiatres, une étude sur 600 jeunes de moins de 14 ans dément la thèse selon laquelle ils seraient les principaux vecteurs du virus. De quoi dissiper l’inquiétude des parents avant le retour à l’école.

 

à lire aussi

 

Mais ce matin, une inquiétude chasse l’autre dans vos journaux. Dans Le Figaro et Le Parisien-Aujourd’hui en France des médecins de l’hôpital Necker note une augmentation du nombre de jeunes avec un syndrome inflamatoire sévère, la maladie de Kawasaki, potentiellement liée au Covid-19. Mais rien n’est certain. Des observations comparables ont été signalées par l’Institut de Santé britannique. Une plateforme va être lancée en France recensant tous les cas suspects.

 

 

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique