Coronavirus : Au Japon, le Premier ministre Shinzo Abe comparé à Louis XVI

Bien que le nombre de morts au Japon soit plus faible que dans les pays occidentaux, la gestion de la crise du Covid-19 par le Premier ministre Shinzo Abe est critiquée. Comparé au roi Louis XVI, il est visé notamment pour l’absence de masques disponibles.

 

La mise en scène d’une allocution de Shinzo Abe à l’origine de la polémique

Il n’y a pas qu’en France que le pouvoir est critiqué, mis à mal, accusé de rogner les libertés ou de renoncer aux principes démocratiques. Le correspondant du Monde au Japon rapporte que le Premier ministre japonais a été comparé à Louis XVI parce que durant le confinement, il s’est adressé aux Japonais de son propre domicile, un peu trop confortablement installé, un peu trop détendu.

 

à lire aussi

 

Derrière cette comparaison avec Louis XVI, Shinzo Abe est accusé d’être déconnecté de la réalité de l’épidémie. Les médias ont même compté les minutes qu’il a consenti à consacrer à l’épidémie dans son emploi du temps.

 

 

Le Japon compte 50 fois moins de morts que la France, alors qu’il est 2 fois plus peuplé

Lui aussi a dû gérer une polémique sur les masques ; des masques livrés trop tard, même au Japon. Des masques rebaptisé « abenomask ». Il y a sur l’archipel une forme de défiance comparable à celle qui frappe le pouvoir politique en France. Mais à une différence près, les chiffres de l’épidémie.

 

à lire aussi

 

Au Japon 15.000 personnes ont été infectées et 500 seulement sont mortes du virus, dans un pays qui compte presque 2 fois plus d’habitants que la France. La colère des Japonais pour 500 morts du Covid-19 ferait presque passer les Français pour un peuple indulgent et discipliné. 

 

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique