Coronavirus : 3 médecins généralistes pensent avoir trouvé un traitement

Emmanuel Macron mise sur le vaccin contre le coronavirus. Plusieurs médecins, dont Didier Raoult, prônent, eux, l’usage de médicaments. 3 généralistes de Moselle prescrivent déjà un triple traitement à leurs patients, avec des résultats « encourageants ».

 

Un des médecins s’est soigné avec son remède, fait d’azythromicine, d’effizinc et de singular

Ils ne sont ni infectiologues, ni de grands professeurs. 3 généralistes en Moselle, raconte Le Parisien ont mis en place un protocole de soin à base d’azithromycine pour soigner leurs patients atteints du coronavirus. Tout a commencé sur un groupe Facebook, où ils ont pu réfléchir ensemble à l’usage d’un antibiotique, l’azithromycine, qui a l’avantage d’avoir une action sur les virus et une activité anti-inflammatoire au niveau des poumons.

 

à lire aussi

 

« On a réfléchi sur ce qui pourrait augmenter l’effet de cet antibiotique et on a ajouté deux gélules d’effizinc et du singulair, utilisé chez les asthmatiques », explique le docteur Castaldi. Les premiers résultats leur ont paru encourageants. Depuis quelques semaines, nous prescrivons tous les trois ce même traitement à tous nos patients atteint du coronavirus. Cela représente plus de 200 patients pour le dr. castaldi.

 

 

« J’ai eu, dit-il, seulement 2 cas graves, qui sont depuis sortis de l’hôpital. Si l’on se fie aux données connues sur la maladie, on aurait dû avoir au moins 2 décès et une quarantaine d’hospitalisations ». Son confrère, le dr. Erbstein, précise au Parisien que depuis 15 jours qu’il utilise cette méthode, il n’a plus ni décès, ni hospitalisation. Alors évidemment, ce n’est pas une étude clinique.

 

 

Dans les années 1980, l’Europe produisait encore 80% de ses médicaments

Les 3 médecins le reconnaissent, les cas traités n’ont pas été testés positifs au Covid-19, puisque les patients de ville ne le sont pas encore. Mais le dr. Castaldi, lui-même porteur, s’est appliqué son propre traitement pendant 3 jours et cela a fonctionné. Quant au médicament, l’azithromycine, il est utilisé chaque hiver sur les enfants et les adultes, sans complications. Attention, évidemment, pas d’automédication !

 

à lire aussi

 

De médicaments, il en est également question dans Le Figaro, qui vous raconte ce matin comment l’occident a renoncé à produire ses propres médicaments. Cela s’est joué dans les années 1990, au moment où les laboratoires ont décidé de faire fabriquer en Chine. Juste un chiffre : dans les années 1980, l’Europe fabriquait 80 % des principes actifs contenus dans ses médicaments. Aujourd’hui, le rapport s’est inversé. La Chine produit 80 % de ces principes actifs et 97 % des matières premières nécessaires à la production américaine d’antibiotiques viennent de Chine.

 

 

Même l’Allemagne, qualifiée hier d’usine chimique et pharmaceutique du monde, est concernée. Sur cette domination chinoise, Le Figaro cite les propos de l’économiste en chef de la Maison-Blanche rapportée par le journaliste américain Bob Woodward : « Si vous êtes chinois et que vous voulez détruire les Etats-Unis, vous arrêtez tout simplement de nous envoyer des antibiotiques ».

 

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique