Conférence de presse présidentielle : « Il ne faut surtout pas que ce soit un tournant mais plutôt l’affirmation d’une vision stratégique » a expliqué Jacques Attali, ancien conseiller de François Mitterrand

A l’occasion de la sortie de son livre « Histoires d’alimentation », l’économiste Jacques Attali était l’invité de la matinale de Guillaume Durand ce jeudi 25 avril, à 8h15. Il soutient que la conférence de presse de ce soir doit être l’occasion pour le président d’exposer sa vision stratégique pour l’avenir des Français

 

Conférence de presse présidentielle : Emmanuel Macron attendu au « tournant »?

« Il ne faut surtout pas que ce soit un tournant mais plutôt l’affirmation d’une vision stratégique. Il faudrait que président explique aux Français comment il voit leur avenir dans 20 ans et ce qu’il va faire pour qu’il soit meilleur » a assuré l’économiste. L’ancien conseiller de François Mitterrand explique que le thème du « tournant de 1983 » qui était en réalité « tout sauf un tournant » lui inspire de la méfiance. Il précise qu’il s’agissait de la continuation « en ligne droite » d’une politique déjà engagée.

 

 

Défendre le monde rural. Jacques Attali plaide pour une meilleure formation des agriculteurs.

« Le monde agricole est crucial pour l’avenir d’une civilisation : il doit être défendu à tout prix ! » a alerté l’essayiste. Face à l’industrialisation massive de l’alimentation et à l’utilisation « d’horreurs chimiques », Jacques Attali explique « qu’on pourrait nourrir 10 milliards de personnes sur la planète si les paysans était mieux formés ». Il affirme qu’il « faut bouleverser l’agriculture pour qu’elle redevienne saine ». Il défend notamment les circuits courts et préconise un meilleur contrôle des compagnies alimentaires (européennes et américaines) car elles peuvent être coupable de crimes épouvantables ». Dans son essai, Jacques Attali interroge la fonction symbolique du repas dans la structuration du pouvoir politique. Il observe notamment que le capitalisme américain est à l’origine d’un nouveau mode d’alimentation : « Le repas est l’ennemi de l’économie de marché. Le capitalisme américain a eu l’idée qu’il fallait surtout passer le moins de temps possible à manger pour pouvoir faire autre chose ».

 

Retrouvez la vidéo intégrale de l’entretien de Jacques Attali :

 

Arthur Barbaresi

 

Plus d’article de l’invité politique de Guillaume Durand :