Airbnb : Pourquoi son projet d’introduction en Bourse est-il maintenu ?

Les dirigeants d’Airbnb sont persuadés que la pandémie finira par passer, qu’on trouvera un vaccin contre le Covid 19 et qu’on aura tous envie de prendre des vacances et de voyager. Après la chute qui a été très brutale, il s’attendent à un rebond et ce géant du tourisme est bien placé pour en profiter.

 

Les valeurs de la Tech ont déclenché une euphorie à Wall Street

Même si dans un premier temps les voyages internationaux sont limités, Airbnb pourra profiter du boom du tourisme domestique dans les 100 000 villes et villages dans lesquels il est présent. Pourquoi alors décider de se précipiter vers la Bourse ? Les marchés boursiers ne vont pas si mal. Et surtout aux Etats-Unis et en particulier pour les valeurs de la tech, il y a même une forme d’euphorie à Wall Street.

A lire aussi

 

On est en plein crise sanitaire du coronavirus mais la Bourse regarde vers l’avenir, elle fait le tri et une entreprise comme Airbnb peut séduire. Et si elle maintient son projet d’entrée en Bourse c’est qu’elle a besoin de lever de l’argent en vendant des actions. Elle a besoin d’enrichir les fonds, qui pour certains ont commencé à financer la start-up en 2008. Airbnb a besoin d’être en Bourse pour distribuer des stock-options, pour payer ses ingénieurs et pour attirer des talents. Et elle a aussi besoin d’être cotée pour éventuellement pouvoir financer de la croissance externe en titres boursiers, demain, quand la crise sera passée.

 

Airbnb est dans le viseur des régulateurs et des autorités municipales

Il est toutefois risqué d’investir dans Airbnb, car c’est un groupe qui ne gagne pas d’argent, dont le rythme de croissance reste dynamique mais qui se ralentit très nettement. On est passé de plus 100% par an à plus 25-30% avant le Covid. C’est un groupe dans le viseur des régulateurs et des autorités municipales un peu partout. Sa diversification ne marche pas. Mais c’est aussi un business model génial sur un marché en croissance.

A lire aussi

 

Le tourisme c’est un marché d’avenir, d’autant plus que la classe moyenne mondiale progresse et Airbnb est juste une plateforme de mise en relation. Il n’a pas besoin, contrairement aux hôtels qu’il concurrence, d’investir dans des murs. Quand tout va mal, cela va moins mal pour lui. Quand tout ira bien, ça ira mieux pour Airbnb que pour beaucoup d’autres.

David Barroux