À la Une : Europe – nomination de Christine Lagarde et d’Ursula von der Leyen, Burkini, harcèlement à l’école, notes du baccalauréat

Chaque matin, Michel Grossiord décrypte l’actualité et vous partage sa Revue de Presse

Nomination d’Ursula von der Leyen à la tête de la Commission et de Christine Lagarde à la tête de la BCE

Femmes, femmes, femmes…
Sauvée par les femmes !
Le sursaut franco-allemand a évité l’abîme pour l’Union européenne… Mais (double satisfaction) ce sursaut s’est donc traduit par le choix de deux femmes « pour sortir de la crise » (selon le titre du Figaro).
Quand la situation est désespérée, l’appel aux femmes s’avère souvent nécessaire, vous diront nombre de DRH. Elles incarnent le réflexe de survie.
Enthousiasme général de la presse qui hier se désespérait (même si les problèmes demeurent) : ce matin, Libération pardonne ainsi à l’Allemande Ursula von der Leyen (choisie pour présider la Commission) et à Christine Lagarde (choisie pour la Banque centrale) de ne pas être « des femmes de gauche » ; le journal salue un « casting remarquable » (et donne un bon point à Emmanuel Macron !)
C’est… « rafraîchissant », juge Le Monde

Femmes, femmes, femmes… On change de bassin avec quelques piscines municipales en ébullition !

Burkini, le débat s’invite à la piscine

Manchette du Progrès : « Burkini, le débat s’invite à la piscine »… de Villeurbanne (après celle de Grenoble)
Mais le maire PS de Villeurbanne, le socialiste Jean-Paul Bret, explique justement dans le journal qu’il n’entend pas entrer dans le débat, pour ne pas dire la provocation des tenants de l’islam politique.
L’étape suivante apparaît déjà en filigrane puisque le recteur de la Grande mosquée de Lyon s’interroge dans Le Progrès : « Faut-il des horaires réservés aux femmes ? »
Les nageuses de Grenoble et de Villeurbanne sont « très au Coran », ironise Le Canard Enchaîné qui rappelle quelques prises de position de la responsable d’Alliance citoyenne, l’association à l’origine de cette opération burkini…

Attentats contre Charle hebdo

Elle n’est pas très Charlie !
Deux jours après les attentats, elle s’était lâchée sur les réseaux sociaux : « N’oubliez jamais que c’est Charlie qui a dégainé le premier… »
Sympa, l’oraison funêbre…
Elle avait lancé une pétition pour la libération de Tariq Ramadan, diffusé les textes de son frère grand défenseur de la charia et compte parmi ses soutiens la branche étudiante des Frères musulmans…
« La cause des femmes boit la tasse », commente Valérie Toranian dans La Revue des deux mondes qui note que la loi contre la haine sur internet (dont se saisit l’Assemblée nationale aujourd’hui) pourrait conduire à une auto-censure des médias sur tous ces sujets, le risque étant qu’elle sanctionne tout discours critique sur l’islam…

Harcèlement scolaire

Femme à la Une encore, mais là il s’agit d’une jeune fille…
Elle s’appelait Evaëlle, 11 ans, élève martyre dans son collège d’Herblay, dans le Val d’Oise, elle s’est donné la mort -on l’a retrouvée pendue à son lit- chez elle le 21 juin dernier.
Elle a préféré mourir pour échapper à des harceleurs (élèves, mais aussi apparemment une de ses professeurs).
C’est la Une du Parisien pour qui c’est le cas de trop…
Evaëlle a subi l’enfer de la part de ses camarades : des insultes, des brimades, des coups aussi…
Le Parisien rapporte d’autres cas similaires : Emma, 9 mois d’enfer en 4ème…
Lola, 11 ans, face à des bourreaux du même âge à Metz…
Le Parisien dénonce le harcèlement scolaire dans son édito, appelant les parents à inculquer à leurs enfants le respect de l’autre, la bienveillance, la gentillesse…
Mais il y a aussi le regard du dessinateur Ranson. Dialogue :
-On vient d’interdire la fessée…
-Ah, et ils disent quoi pour le suicide ?

La question scolaire du jour porte aussi sur les notes du baccalauréat

Les enseignants opposés à la loi Blanquer tentent un dernier coup, avance Le Monde. Retenir les notes jusqu’à retarder, peut être, les résultats…
Les enseignants interrogés par le journal réfute l’idée que la rétention de copies et des notes prendraient en otage les lycéens. C’est presque du Audiard : « On retarde, on ne boycotte pas », précise une prof d’anglais et d’option cinéma en Seine et Marne.
Autre manière de protestation et façon de marquer les esprits : des injections d’insuline pour interpeller le ministère de la Santé sur la situation dramatique des urgences.
Des soignants (se présentant comme la continuité des gilets jaunes) ont fait ce geste devant le ministère.
Écoles, urgences : Cécile Cornudet pointe dans Les Échos les ratés du déminage.
L’acte II réformateur connaît des zones de fragilité dans le secteur public.
Deux infos encore ?

Raymond Barre avait planqué des millions en Suisse !

Le Canard enchaîné déterre les vieux dossiers… Qui l’eût cru ? L’ex Premier ministre, professeur d’université et apôtre de la rigueur, avait planqué 11 millions de francs suisses à Bâle. Ses héritiers sont visés par une information judiciaire pour blanchiment.
Une question demeure : pourquoi tant d’or en Barre (on a évoqué les fonds secrets)
Toujours dans Le Canard, ce jeu de mots sur Adrien Quatennens qui prend du galon chez les Insoumis : Le roux de secours

Michel Grossiord

Plus de Revue de Presse de Michel Grossiord