Le PDG de Moderna Stéphane Bancel remporte le prix du Stratège 2021 : comment a-t-il fait la différence ?

World Economic Forum / Flickr

Les Echos remettent aujourd’hui le prix de Stratège de l’année à Stéphane Bancel. Pourquoi le PDG de Moderna mérite-t-il cette année ce prix ?

Moderna à mis sur le marché en moins d’un an, un vaccin efficace à 94%

Le prix du Stratège récompense tous les ans un dirigeant français ou une entreprise française qui a véritablement fait la différence. Au cours des dernières années, ce prix prestigieux a récompensé Carlos Tavares le patron de PSA qui a réussi la fusion avec Fiat Chrysler pour donner naissance à Stellantis, Patrick Pouyanné qui a permis à Total de traverser sans encombre plus d’une crise ou encore Stéphane Pallez, la patronne de la FDJ qui a réussi la privatisation et la digitalisation de la Française des Jeux. Aujourd’hui c’est un Français qui dirige depuis dix ans l’entreprise devenue la première des biotechnologies.

A lire aussi

 

Si aujourd’hui nous ne sommes plus confinés et si on a un espoir de pouvoir lutter efficacement contre le Covid c’est parce qu’il existe des vaccins. L’entreprise, qui a mis en moins d’un an sur le marché un vaccin efficace à 94%, est Moderna. Le mérite de Stéphane Bancel en tant que patron est d’avoir su combiner une vision à long terme et une réactivité à court terme. Il a eu l’intuition en 2011 en rejoignant Moderna à Boston, que la technologie d’ARN messager sur laquelle travaillait l’entreprise avait un vrai potentiel. C’est une nouvelle manière révolutionnaire de concevoir potentiellement très vite des vaccins. Son autre force a été la réactivité. Quand la crise du Covid a éclaté Stéphane Bancel a mobilisé l’énergie de toute l’entreprise contre cette pandémie. Il a noué des partenariats avec les Etats et son pari s’est avéré gagnant.

Moderna pèse presque 100 milliards de dollars en bourse soit presque autant que Sanofi

Moderna est une entreprise que personne, à part les spécialistes de la pharmacie, ne connaissait en 2019. L’entreprise ne vendait rien et n’avait pas de chiffre d’affaires. Aujourd’hui tout le monde la connaît. Ensuite, le groupe a prouvé que l’ARN fonctionnait et on sait qu’avec cette technologie il est possible d’attaquer plein d’autres virus à commencer par la grippe qui revient tous les ans. On est loin d’être débarrassés du Covid et de ses variants et l’on va avoir besoin de piqûres de rappels et de vacciner les enfants. Mais Moderna a de gigantesques marchés devant elle et aujourd’hui l’entreprise a les moyens de ses ambitions. Le groupe pèse presque 100 milliards de dollars en bourse, presque autant que Sanofi. Le chiffre d’affaires dépassera l’an prochain les 20 milliards de dollars et Moderna va être ultra-bénéficiaire.

A lire aussi

 

Le groupe va pouvoir multiplier les projets de recherches, les sites de production et les embauches. Mon seul regret est que l’ARN Messager a été découvert en France par l’Institut Pasteur et Moderna est dirigé par un Français. Mais Moderna est une entreprise américaine cotée au Nasdaq. La morale est que la France ne manque pas de stratèges mais peut-être parfois d’une stratégie industrielle nationale à long terme.

David Barroux

Retrouvez le Décryptage Economique