Ben-Hur, Spartacus, Quo Vadis : David Abiker rend hommage aux péplums

wiikipedia/commons

Nous vous proposons d’enfiler votre plus belle toge pour écouter l’émission du 6 avril dédiée aux gladiateurs de la musique et aux légions de mélomanes que compte Radio Classique.

Miklós Rózsa et Alex North, deux spécialistes du péplum 

Cette émission est consacrée à la musique des films qu’on appelle péplum. Ces films sur les conquêtes romaines, les tragédies grecques et les épopées religieuses ont bien sûr une musique grandiose mais explorent également la culture méditerranéenne. Commençons par un film inspiré des textes bibliques sur la libération des esclaves par le salvateur Moïse. Les Dix commandements (1956) de Cecil B. DeMille et sa bande originale composée par Elmer Berstein :

 

Maintenant la musique de Quo Vadis de Mervyn LeRoy sorti en 1951 avec Robert Taylor, Peter Ustinov et Deborah Kerr, signée par Miklós Rózsa. Une œuvre qui décrit l’émergence du christianisme dans la Rome antique sous l’effroyable Néron. 

 

 

Miklós Rózsa composera 8 années plus tard la musique de Ben-Hur avec encore Charlton Heston et réalisé par William Wyler. C’est l’histoire d’un prince de Judée qui se retrouve conducteur de char dans des arènes romaines et qui croise le chemin de Jésus de Nazareth. Ecoutez alors La Parade des Auriges tirée de ce film mythique :

 

 

En 1956, Robert Wise réalise Hélène de Troie. La fameuse et belle Hélène, amoureuse de Paris, est à son corps défendant à l’origine de la guerre de Troie. La musique de ce film est signée Max Steiner :

 

 

Vous aurez remarqué que lorsque les Américains s’en mêlent, la musique des péplums ressemble parfois à celle des westerns. Ce n’est pas grave l’essentiel n’est-il pas de rêver ? Comme lorsqu’en 1960, Stanley Kubrick réalise Spartacus avec Kirk Douglas et Laurence Olivier. C’est l’histoire d’un esclave devenu gladiateur et qui se dresse contre l’oppression romaine. La bande-son est composée par Alex North :

 

 

Alors évidemment en 2000, un film vient renouveler et dépoussiérer le genre. A cette occasion, le monde découvre un acteur puissant, profond et émouvant. Russell Crowe triomphe à l’écran face au pervers Commodus brillamment interprété par Joaquin Phoenix. Le mythe Gladiator est né grâce à Ridley Scott. Quant au Boléro de Ravel vous saurez tout de suite s’il a influencé Hans Zimmer :

 

 

A lire aussi

 

En 1953 Richard Burton interprète le rôle d’un tribun romain exilé à Jérusalem pour avoir défié l’empereur Caligula. Sur place il dirige contre son gré la crucifixion de 3 hommes. Il recueille la tunique de l’un d’eux. Il ignore que c’est la tunique du Christ. La musique du film intitulé La Tunique, réalisé par Henry Koster, est signée Alfred Newman :

 

 

En 2000 Gladiator de Ridley Scott dépoussière et renouvelle le genre

On retrouve Richard Burton 10 ans plus tard dans un autre péplum. Il y joue le rôle de Marc Antoine, ami fidèle de César et amoureux éperdu de Cléopâtre interprétée par Elizabeth Taylor. Ce film de Joseph L. Mankiewicz va marquer l’histoire du cinéma sur une musique d’Alex North un autre habitué des péplums :

 

 

En 1962, la France, l’Italie et les Etats-Unis s’allient pour tourner Sodome et Gomorrhe. Un grand mythe de la Bible, avec au générique Stewart Granger, à la réalisation Robert Aldrich et pour la musique on retrouve Miklós Rózsa :

 

 

1988, la projection en France de La Dernière tentation du Christ de Martin Scorsese provoque la colère des ligues de vertu. Si l’on a vu bien pire au cinéma depuis, il n’empêche que filmer la vie du Christ est un exercice périlleux. Scorsese a confié la musique du film à Peter Gabriel. William Dafoe joue Jésus, Harvey Keitel a le rôle de Judas et Ponce Pilate est joué par un certain David Bowie :

 

 

Pour finir, il faut s’intéresser au générique de la série Rome. Rome est une série HB0 diffusée entre 2005 et 2007. Si elle est une des séries les plus réussies dans le genre péplum, elle a coûté trop cher pour perdurer. Elle s’arrêtera donc au bout de 2 ans mais nous lègue le générique composé par Jeff Beal :

 

 

Nous espérons que cette sélection vous a donné envie de manger du raisin allongé sur une méridienne, de vous remettre à la course de chars ou de vous plonger dans un bain de lait d’ânesse comme Cléopâtre.

David Abiker 

 

 

Retrouvez l’actualité du Classique