Guerre en Ukraine : L’opéra d’Odessa barricadé, les artistes résistent jusqu’au bout en musique

Alfons Cabrera/Sipa USA/SIPA

Musiciens et chanteurs de l’Opéra d’Odessa se sont réunis samedi 12 mars devant le bâtiment où ils se produisent habituellement alors que la ville est sous la menace de bombardements par l’armée russe. Drapeaux ukrainiens à la main, ils ont interprété l’hymne national et de grands airs d’opéra.

Les artistes de l’Opéra d’Odessa ont chanté Nabucco

Dans la nuit de vendredi à samedi, la ville de Mykolaïv, dans le sud du pays a subi d’intenses bombardements qui ont notamment touché des centres médicaux. Cette ville portuaire est considérée comme le dernier verrou avant Odessa, distante d’une centaine de kilomètres, principal port ukrainien sur la Mer Noire et cible des forces armées russes.

A lire aussi

 

Le lendemain, samedi, en fin de matinée, alors que les sirènes retentissent à intervalle régulier, musiciens et chanteurs de l’Opéra d’Odessa ont rejoint les volontaires qui protègent le bâtiment, désormais entouré de sacs de sable et de barrières de protection, où ils exercent habituellement. Après l’interprétation de l’hymne ukrainien, les artistes, drapeaux ukrainiens à la main, ont entonné Va pensiero, extrait de Nabucco de Giuseppe Verdi.

Verdi et Tchaïkovski étaient programmés en mars et avril à l’Opéra d’Odessa

Quelques jours plus tôt, toujours devant l’Opéra d’Odessa, un orchestre militaire avait joué l’hymne de l’armée de l’air ukrainienne et Don’t Worry, Be Happy, la chanson de Bobby McFerrin. Il y a encore 3 semaines, les artistes de l’Opéra d’Odessa répétaient Aida et Il Trovatore de Verdi et Iolanta de Piotr Ilitch Tchaïkovski qui étaient programmés en mars et avril. Désormais ils aident les volontaires pour construire des barricades et suivent des formations aux premiers secours et au maniement des armes pour protéger leur ville.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique