Australie : A 12 ans, il meurt accidentellement, une de ses compositions est jouée par un orchestre

Kyan Pennell était un jeune Australien de 12 ans, autiste Asperger, passionné de musique classique. Le 31 janvier il a perdu la vie dans un accident domestique. Quelques jours après sa mort, sa mère a découvert dans un de ses cahiers une composition qu’il avait écrite sans en parler à personne, et qu’elle a mis en ligne afin que des musiciens l’interprètent. De nombreux d’artistes australiens ont partagé leur interprétation et, lors de ses funérailles, l’air de Kyan Pennell a été joué par l’Orchestre symphonique de l’État du Queensland.

Kyan Pennell a commencé à apprendre le piano seul 7 mois avant son décès

Toute l’Australie a été émue après la disparition de Kyan Pennell, un jeune garçon de 12 ans mort tragiquement le 31 janvier, écrasé par une remorque lors d’une manœuvre accidentelle, dans la ferme familiale près de Gympie dans le Queensland. Quelques jours après son décès, sa maman a découvert par hasard, dans un cahier de son fils, le brouillon d’un morceau de musique classique qu’il avait composé mais dont elle ignorait l’existence. Passionné de musique classique, l’adolescent atteint du syndrome d’Asperger, n’avait pourtant commencé à étudier seul le piano que depuis 7 mois et rêvait de devenir pianiste professionnel.

A lire aussi

 

Sur son compte Facebook, la maman de Kyan a alors posté le message suivant : « j‘ai trouvé ça. Il composait sa propre musique mais je n’ai jamais entendu ce qu’il composait. Y a-t-il quelqu’un qui peut lire de la musique et la jouer ? Il imaginait ce morceau interprété par des instruments à vent, des cordes, et bien sûr son piano bien-aimé. Si quelqu’un peut contribuer et permettre que son beau travail inachevé soit joué, faites-le. S’il vous plaît ! ».

 

Sa maman a intitulé le morceau Étude Coeur et Corbeau, l’oiseau préféré de Kyan

Le message d’Amanda Brierley a été lu et partagé par des milliers d’internautes. Le jour de ses obsèques, dimanche 13 février, le morceau de Kyan a été interprété par l’Orchestre Symphonique du Queensland et les jeunes musiciens du Queensland Young Orchestra et, depuis, de nombreux musiciens amateurs et professionnels à travers le pays ont décrypté, interprété et partagé sur les réseaux sociaux le morceau écrit par Kyan Pennell que sa maman a intitulé Étude Corvus Cor en do mineur. Cor qui signifie cœur en latin et Corvus corbeau, l’oiseau préféré du garçon.

Des hommages émouvants auxquels la maman de Kyan a répondu par ses mots : « il aurait adoré voir tous ces gens jouer sa partition. S’il avait su qu’il composait la musique de ses funérailles… Il m’a dit un jour que beaucoup de gens avaient dû mourir pour devenir célèbres, eh bien mon beau garçon, nous y sommes ! ».

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique