Versailles : La réouverture du château vue des coulisses

©Martin Robson/wikimedia commons

Les magnifiques grilles dorées du château de Versailles sont rouvertes au public ce matin, après 7 mois de fermeture. En temps normal à cette période, les dallages de la cour d’honneur sont foulés chaque jour par 20.000 visiteurs, ce sera beaucoup moins avec le protocole sanitaire, un peu plus de 7.000, soit un tiers de la fréquentation habituelle.

Catherine Pégard : « La vie ne s’est pas arrêtée à Versailles »

Des places sont encore disponibles à la vente, aujourd’hui ou dans les jours à venir, pour déambuler dans le château et le domaine du Trianon. Faute de touristes étrangers, il ne devrait pas y avoir foule. Et c’est une visite pleine de surprises qui attend les heureux visiteurs. Laurent Salomé, directeur du Musée national du château de Versailles, souligne qu’un circuit a été défini pour « éviter le croisement de visiteurs », qui permet aussi de mieux contempler l’exceptionnel plafond de François Lemoine, le plus grand peint sur toile d’Europe. La visite se poursuit par la Galerie des Glaces, avec un parcours « savant », selon le directeur du musée, qui souligne l’impression d’être dans une galerie « assez dégagée », d’autant que le château n’a jamais été aussi beau, poursuit Laurent Salomé. « Un éclat supplémentaire a pu être apporté, notamment aux parquets, qui ont été bichonnés et nourris », sourit-il.

A lire aussi

Le bureau à cylindres de Louis XV a été nettoyé, retrouvant sa dorure originale

La Galerie des Glaces a été intégralement nettoyée et dépoussiérée, jusque dans les corniches, ce qui n’avait pas été fait depuis 2007. Impossible jusque-là de mettre en place des échafaudages sur plusieurs semaines. Pour cette réouverture, les visiteurs pourront découvrir le cabinet d’angle du Roi, salle de travail de Louis XV, dont la restauration vient de s’achever, avec une pièce maîtresse, le bureau à cylindres de Louis XV, considéré comme le meuble le plus célèbre du monde. La dorure originale a pu être retrouvée grâce à un simple nettoyage. Pendant les 7 mois de fermeture, les chantiers ont continué dont celui de la restauration de la Chapelle Royale. « La vie ne s’est pas arrêtée à Versailles », tient à souligner Catherine Pégard, présidente du château, pointant l’importance d’entretenir ce patrimoine. Dans les jardins, le bosquet de la Reine, jardin d’agrément de Marie-Antoinette, qui a été revégétalisé.

Emilie Valès

 

Le bureau de Louis XV

 

Ecoutez le reportage d’Emilie Valès

 

Retrouvez l’actualité du Classique