Militaires : « Nous voyons la haine de la France et de son histoire devenir la norme »

istock

« Oui, nos aînés ont raison sur le fond de leur texte. Nous voyons la violence dans nos villes et villages. Nous voyons le communautarisme s’installer dans l’espace public, dans le débat public. Nous voyons la haine de la France et de son histoire devenir la norme » écrivent des militaires dans une deuxième tribune publiée dans Valeurs Actuelles.

Valeurs Actuelles publie de nouveau une tribune de militaires

Valeurs Actuelles est devenu le premier mécène du malaise des armées, surtout lorsqu’il répond au besoin d’ordre des lecteurs du magazine. Alors après une première missive publiée il y a 15 jours sur le même site par des anciens, désormais des plus jeunes, gradés ou non, en activité ou pas, prennent le relais et assurent la crise que traverse la France précède l’effondrement. Cette crise, selon eux, annonce le chaos et la violence, et « contrairement à ce que vous affirmez ici où là, ce chaos et cette violence ne viendront pas d’un « pronunciamento militaire » mais d’une insurrection civile »

 

A lire aussi

 

 

Ils ajoutent, au cas où on aurait mal compris le premier texte « Oui, si une guerre civile éclate, l’armée maintiendra l’ordre sur son propre sol, parce qu’on le lui demandera ». Et là l’officier de réserve qui vous parle a un peu de mal à comprendre. Qui pourrait demander à l’armée d’intervenir si la paix civile est menacée à part le chef des Armées, à savoir Emmanuel Macron ou le premier ministre Jean Castex ? On ne voit pas bien. Si l’Armée publie un second texte pour expliquer qu’elle est à la disposition du politique en cas de menace sur les institutions, alors tout va bien.

David Abiker

Retrouvez l’actualité du Classique