Vaccin Pfizer contre le Covid 19 : comment expliquer la rapidité de cette annonce ?

Pfizer fait naître beaucoup d’espoir avec l’annonce de son vaccin anti Covid. Comment a-t-il pu aller aussi vite ? Avant cette pandémie, on disait qu’il fallait entre 7 et 10 ans pour commercialiser un nouveau vaccin et dans des cas de grande urgence, descendre à deux ans sur des maladies déjà connues.

 

Le dossier Covid est au-dessus de la pile chez les autorités de santé

Pfizer pourrait donc mettre sur le marché non pas un mais plusieurs vaccins contre le coronavirus en à peine un an. Ca peut paraître fou et un peu inquiétant que l’on soit passé de 120 à 12 mois de temps de développement. Il faut dire que tout le monde est mobilisé et on met beaucoup d’argent sur la table, ce qui est un bon carburant. Ensuite on est dans une ère d’accélération du progrès scientifique.

 

A lire aussi

 

Avec le big data, l’intelligence artificielle, les progrès en matière de séquençage de l’ADN, on a développé de nouvelles approches. Les géants de la pharmacie travaillent main dans la main avec des start-up de la biotech. On marie innovation et efficacité industrielle. Et puis, les autorités de santé qui sont parfois un peu lentes à répondre vont aujourd’hui très vite. On met le dossier Covid sur le dessus de la pile. Du coup on peut lancer des tests à grande échelle en un temps record et la bureaucratie surveille et accompagne sans ralentir.

 

Pfizer ne prendra pas de risques pour sa phase de test

Pfizer prouve qu’il y a des pistes très prometteuses. Les autres laboratoires avancent aussi très vite. Les tests sont faits de façon très sérieuse, on ne prendra pas de risques. Ce n’est pas sur cette phase que l’on gagne le plus de temps. C’est en fait sur l’industrialisation qu’on va faire la différence. En général, les groupes pharmaceutiques attendent que le vaccin ait prouvé son efficacité avant de commencer à investir dans l’usine qui va le produire. Car sinon, ils prennent des risques économiques trop importants.

 

A lire aussi

 

Les pays riches se sont engagés depuis des mois à financer la R&D et des vaccins même si les résultats ne sont pas au rendez-vous. Les groupes ont commencé à fabriquer avant de savoir si les vaccins contre le Covid 19 seront efficaces. Mais si ça marche, on aura des doses assez vite. Mais attention, il n’y en aura pas tout de suite pour tout le monde. Produire va prendre des mois et parfois il faudra deux injections. Il est trop tôt pour crier victoire. Pas trop tôt pour faire renaître l’espoir.

David Barroux