Donald Trump pourrait diriger la chaîne de télévision One America News Network

L’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche a été une excellente nouvelle pour tous les journaux, les chaînes de télé ou les réseaux sociaux américains. Trump est un homme politique qui suscite des réactions très fortes, on l’aime ou on le déteste et c’est un président qui a créé l’actualité avec ses déclarations provocatrices.

 

Donald Trump sera regretté par Fox News, mais aussi par le New York Times !

Donald Trump a généré de l’audience et donc de la publicité mais aussi des abonnements pour le New York Times qui le détestait, comme pour Fox News qui le soutenait. Il a fait vivre l’actu de façon clivante. Tous les médias vont le regretter, même s’il leur a aussi compliqué la vie. D’abord parce que c’est un président qui communiquait directement via Twitter en se passant de l’intermédiaire des médias, qu’il traitait presque tous de menteurs. Il a banalisé et critiqué la presse.

 

A lire aussi

 

Ensuite, Donald Trump a compliqué la gestion de l’information car il est devenu lui-même « émetteur » de fake news. C’est un président qui mentait, qui travestissait la réalité, qui exagérait tout, et du coup les médias ont dû le contredire ou lui couper la parole. Cela a obligé la presse américaine qui prétend qu’elle est neutre et non-partisane, à s’engager. Et donc à se couper souvent d’une partie du public en étant soit pro, soit anti-Trump.

Donald Trump pourrait occuper les talk-show américains

Le feuilleton Trump à la Maison-Blanche n’est pas totalement terminé.  Trump qui était une star de la télé-réalité avant de devenir Président ne va sans doute pas prendre sa retraite médiatique. Beaucoup de gens pensent qu’il va occuper les talk-shows, qu’il va essayer de continuer à faire la pluie et le beau temps dans le camp Républicain. Il pourrait même prendre le contrôle d’une chaîne d’info qui s’appelle One America News Network (OAN), une chaîne encore plus conservatrice et populiste que Fox News de Murdoch, qui a fini par se fâcher avec Trump. Les Etats-Unis et les médias américains ne sont pas encore débarrassés de Trump.

David Barroux