TOP 5 Edvard Grieg (1843-1907)

Parfois surnommé le “Chopin du nord”, Grieg reste le plus connu des compositeurs romantiques scandinaves. Comme son homologue polonais, il s’inspire du folklore musical de son pays et irrigue ses œuvres de mélodies envoûtantes. Découvrez (en bas d’article) notre Top 5 de ses plus grandes œuvres.

 

Les œuvres de Schumann impressionnent le jeune Grieg lors de ses études au Conservatoire de Leipzig

Grieg naît à Bergen, en Norvège, en 1843. Il se montre très tôt attiré par le piano familial si bien que sa mère, elle-même pianiste, lui en apprend les rudiments. Très vite, le jeune garçon s’essaye à la composition. Ses dons manifestes pour la musique encouragent ses parents à le laisser partir à 15 ans pour le Conservatoire de Leipzig. Il découvre alors les œuvres de Schumann et de Wagner. Après un passage par Copenhague, centre artistique important à l’époque en Europe du Nord, Grieg rentre finalement à Bergen, à 21 ans.

A lire aussi

 

Au piano ou à l’orchestre, les partitions de Grieg sont imprégnées du folklore populaire nordique

Il se penche alors sur les musiques folkloriques, et s’inspire de ce matériau populaire dans ses œuvres (Danses norvégiennes, Sonate pour violon n°2, Quatuor à cordes, diverses pièces pour piano, des mélodies…). En 1874, il compose une musique de scène pour Peer Gynt, la pièce du dramaturge Henrik Ibsen qu’il a avait rencontré lors d’un voyage à Rome quelques années plus tôt.
La création en 1869 du Concerto pour piano est un triomphe. L’œuvre s’exporte rapidement à l’international, comme son auteur qui aime énormément voyager. Pourtant sa santé n’est pas florissante. Grieg meurt en 1907, à 64 ans. Ses funérailles sont suivies par une foule de Norvégiens, venus rendre un dernier hommage à leur génie national.

Sixtine de Gournay

 

1) Peer Gynt, « Au matin » (Berliner Philharmoniker, dir. Herbert von Karajan)

 

2) Concerto pour piano, 1er mouvement (Valentina Lisitsa, Seoul Philharmonic, James Judd)

 

3) Suite Holberg, Rigaudon (Norwegian Chamber Orchestra)

 

4) « La Marche des Trolls », extraite des Pièces lyriques (Mikhail Pletnev)

 

5) Danse norvégienne n°2, version orchestre (Norwegian Radio Orchestra, dir. Avi Ostrowski)

 

 

Découvrez d’autres Top 5