Municipales à Paris : « J’irai jusqu’au bout » affirme Cédric Villani

Cédric Villani était l’invité de Guillaume Durand ce lundi 25 novembre 2019, à 8h15. Le candidat à la Mairie de Paris a été interrogé sur l’entrée tardive d’Anne Hidalgo dans la bataille des municipales : « C’est une campagne qui ne dit pas son nom. Personne n’est dupe »

 

Grenelle des violences conjugales : Cédric Villani propose la création d’une nouvelle structure d’accueil à Paris.

« Il faut rendre un hommage appuyé aux associations qui se battent depuis des années sur le terrain pour défendre la cause de ces femmes » déclare Cédric Villani. Alors que l’exécutif vient de dévoiler les mesures de son plan gouvernemental pour lutter contre les violences conjugales, le député LREM rappelle le rôle « important »  joué par le milieu associatif : « La place qu’on laisse aux associations sera aussi capitale » . Le candidat aux élections municipales de Paris indique par ailleurs qu’il souhaite la création d’un lieu pour aider les victimes « à tous moments »  et leur « redonner confiance » et « une place dans la société ». 

 

Anne Hidalgo : « Une campagne qui ne dit pas son nom » 

« Il ne s’agit pas de contradiction mais d’avancer de notre côté avec nos identités, nos propositions (…) » déclare Cédric Villani à propos de Benjamin Griveaux, candidat investi par LREM pour les municipales parisiennes. Le mathématicien-député  assure également n’être prisonnier « d’aucun appareil » et de voter uniquement « pour le bien de Paris ».  A propos de l’actuelle Maire de Paris, il suppose qu’elle annoncera sa candidature « le plus tard possible ». 

 

Arthur Barbaresi 

 

 

Plus d’articles de l’invité politique de Guillaume Durand