Gilets jaunes : Alexis Corbière accuse le préfet Lallement d’avoir « laissé les choses se dégrader »

Alexis Corbière, député La France Insoumise de la Seine-Saint-Denis était l’invité politique de Guillaume Durand ce lundi 18 novembre 2019, à 8h15. Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon estime que le Préfet de la ville de Paris « n’a pas créé les conditions pour que l’acte 53 des Gilets jaunes se passe au mieux » 

 

Manifestation Gilets jaunes : Alexis Corbière met en cause le préfet Lallement

« Je pense que le préfet Lallement a volontairement laissé les choses se dégrader » affirme Alexis Corbière. Il estime que le ministre de l’Intérieur –  Christophe Castaner – avait un « intérêt politique » aux dérives qui ont eu lieu Place d’Italie à Paris. Toujours à propos de la manifestation, le député LFI ajoute que « le préfet n’a pas crée les conditions pour que ça se passe au mieux ». « Aujourd’hui le pays, et la manifestation de samedi est assez significative, est dans un état de chaos » alerte Alexis Corbière.

« La roue de l’Histoire tourne pour nous »

« Nos idées restent pertinentes » assure Alexis Corbière. Interrogé sur les résultats de la France insoumise aux élections européennes, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon maintient que « rien ne s’est effondré ». Il concède qu’il y a eu un « accroc » dans leur progression qu’il explique notamment par le traitement médiatique des perquisitions du siège de La France Insoumise. Il explique néanmoins que les idées de « partage des richesses« , de la création d’une « VI République », ou encore « l’exigence écologique » sont « encore majoritaires« . Il conclut : « la roue de l’Histoire tourne pour nous ».