Madame de Sévigné ou la vie même – Le meilleur de Franck Ferrand raconte

Madame de Sévigné est, il y a bien longtemps, passée maître dans l’art de la conversation, capable de magnifier de son verbe n’importe quelles banalités du quotidien. Ses lettres, fruits de diverses correspondances, constituent une œuvre littéraire aujourd’hui si omniprésente dans les librairies, qu’il est difficilement concevable d’imaginer qu’elles ont failli ne jamais nous parvenir…

Madame de Grignan a fait détruire par le feu les lettres échangées avec sa mère

 

L’épisode qui vous a le plus marqué cette semaine est celui de lundi, consacré à Madame de Sévigné, la virtuose de la conversation.

 

Madame de Sévigné vivait dans un hôtel particulier de Paris, qui abrite aujourd’hui le musée Carnavalet

Ce n’est pas à sa famille proche que Marie de Rabutin-Chantal, future Madame de Sévigné, doit sa propension toute particulière à manier les mots et à maîtriser l’art de la conversation. Orpheline à l’âge de 7 ans, née d’un père mort en duel et d’une mère emportée par la maladie, elle doit son éveil culturel à sa grand-mère, Sainte-Jeanne-de-Chantal. Si elle ne chérie pas particulièrement ses enfants avant leur indépendance, elle entretiendra avec sa fille Madame de Grignan des échanges épistolaires restés célèbres, dans lesquels elle épanchera son désespoir de finir sa vie seule, dans son hôtel particulier parisien, qui abrite aujourd’hui le musée Carnavalet.

 

 

« Vous me demandez ma fille si j’aime toujours la vie. Sachez que j’y trouve des chagrins cuisants. Je suis embarquée dans la vie sans mon consentement », couchera-t-elle dans l’une de ses missives. L’Histoire n’a conservé qu’une partie de l’imposante correspondance de la marquise de Sévigné, en partie jetée dans les flammes à la demande de sa fille. Malgré cela, la fraîcheur et la spontanéité de ces lettres ont fait de leur auteure la plus célèbre épistolière de la littérature française.

Cette semaine Franck Ferrand vous a raconté l’ascension de la cantatrice Marie van Zandt, celle du fulgurant Jimi Hendrix et la chute du dernier empereur Flaviens, Domitien. Franck Ferrand vous a aussi raconté la derniers jours de Saddam Hussein. 

Comment écouter Franck Ferrand Raconte ?

C’est très simple, le podcast est disponible tous les jours de la semaine dès 9h35 sur radioclassique.fr ici.

Abonnez vous dès aujourd’hui au flux sur toutes les plateformes habituelles de podcast pour être informé de la publication du premier épisode :

Bonne écoute !

 

Nicolas Gomont

 

Retrouvez l’actualité du Classique