Jean Moulin a-t-il été trahi ? – Le meilleur de Franck Ferrand raconte

A deux reprises, en 1947 et 1950, la responsabilité de René Hardy, alias Didot, dans l’arrestation, près de Lyon, de Jean Moulin et de ses compagnons, a été évoquée en justice. Et à deux reprises, il a été acquitté au bénéfice du doute. Faut-il en conclure qu’il n’y a plus aucun doute ?

Jean Moulin et ses compagnons menottés, René Hardy s’enfuit

 

L’épisode qui vous a le plus marqué est celui de mardi consacré à Jean Moulin, avec cette question centrale : a-t-il été trahi ?
Le lundi 21 juin 1943, à 3h de l’après-midi, une réunion entre 8 hauts responsables de la résistance doit se tenir à Caluire-et-Cuire, dont Jean Moulin et René Hardy. A 3h10, une dizaine d’hommes armés de pistolets et de mitraillettes font soudain irruption : « Police allemande ! ». Jean Moulin et ses compagnons sont menottés, René Hardy va réussir à s’enfuir, les mains attachées par de la corde. Que s’est-il passé ? Franck Ferrand vous le raconte…

A lire aussi

 

Cette semaine Franck Ferrand vous a présenté les inséparables frères Goncourt, puis vous a fait goûter le café qui a conquis l’Amérique, raconté l’agonie de « l’Universel aragne », le roi Louis XI, et, pour la Saint Valentin, il est revenu sur le couple surréaliste de Dali et Gala.

 

Retrouvez l’actualité du Classique