Les Trophées Radio Classique : Andris Nelsons dirige les Symphonies de Beethoven

Décernés chaque semaine, les Trophées Radio Classique priment un nouvel album, mis à l’honneur notamment dans l’émission « Tous Classiques » de Christian Morin.

Cette semaine : le Philharmonique de Vienne livre une nouvelle version des Symphonies de Beethoven sous la baguette enflammée d’Andris Nelsons.

Andris Nelsons, le chef d’orchestre le plus en vue de sa génération, s’est associé à l’Orchestre philharmonique de Vienne pour enregistrer l’intégrale des symphonies de Beethoven, au traditionnel Musikverein. Qui mieux que les Wiener Philharmoniker, gardiens d’une tradition et d’une exigence unique, pour célébrer Beethoven et l’un de ses cycles les plus ambitieux et monumentaux ? Une tradition certes, mais ici gonflée d’un vent de modernité porté par le chef letton.
Ce coffret de cinq et un Blu-Ray audio Deutsche Grammophon entend marquer, aux côtés de l’intégrale des Concertos pour piano par Jan Lisiecki (précédent Trophée Radio Classique), le début des célébrations du 250ème anniversaire de la naissance du compositeur en 2020.

 

A quarante ans, Nelsons (devenu chef permanent du Gewandhaus de Leipzig depuis 2017) a donc été choisi pour cette septième intégrale Beethoven du Philharmonique de Vienne.

« L’occasion pour moi d’interpréter ces symphonies et de les enregistrer pour Deutsche Grammophon avec les Wiener Philharmoniker a été un grand cadeau, notamment parce que nous savons à quel point Vienne était importante pour Beethoven », note le chef d’orchestre. « Il a passé la plus grande partie de sa vie dans la ville et ses symphonies y ont été interprétées pour la première fois. Lorsque les Wiener Philharmoniker jouent Beethoven, le style est immédiatement là, ce qui signifie que les musiciens peuvent se concentrer sur l’essence de la musique. » Aussi Nelsons manifeste-t-il une grande souplesse dans sa direction, laissant davantage jouer dans les symphonies les plus détendues (Quatrième, Pastorale, Huitième) mais sait tenir la bride serrée dans les plus tragiques (Héroïque, Cinquième, Neuvième) où soufflent la violence et la passion.

Ludwig van Beethoven : Intégrale des Symphonies. Orchestre Philharmonique de Vienne, dir. Andris Nelsons (Coffret 5 CD Deutsche Grammophon)

 

Retrouvez les derniers Trophées Radio Classique