Les grands travaux du Théâtre du Châtelet

Cette journée spéciale consacrée sur Radio Classique à la réouverture du Théâtre du Châtelet après 2 ans ½ de travaux de rénovation est l’occasion de faire le point sur les améliorations et innovations qu’a permis ce gigantesque chantier. Une restauration dont vont pouvoir profiter les artistes et techniciens qui vont œuvrer dans ce lieu mythique, inauguré en 1862 par l’Impératrice Eugénie, mais surtout les spectateurs qui vont en prendre plein les yeux et les oreilles.

 

Chantier du Châtelet : Innover mais préserver le patrimoine

Propriété de la Ville de Paris, le Théâtre du Châtelet est, depuis 1979, inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques et en lisière du site inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991 (« Paris, rives de la Seine »), a entamé cette 5è rénovation (1898, 1928, 1980, 1988 et 2017) dont l’un des enjeux principaux était de préserver sa valeur patrimoniale et architecturale tout apportant les améliorations techniques liées à sa vocation artistique et à son accessibilité au public, et en respectant les nouvelles données environnementales. Ainsi, par exemple, la Grande Salle et les espaces de réception (péristyle d’entrée, vestibules d’étages, Avant-Foyer, Grand Foyer, Galerie Joséphine Baker, foyer et terrasse Nijinski) ont retrouvé leur aspect d’origine comme ils avaient été imaginés par Gabriel Davioud, l’architecte du « Théâtre impérial du Châtelet » à la fin du 19è siècle. Façades et toitures du « clos-couvert » ont été également totalement restaurées. Au niveau technique, outre la mise aux normes du système de sécurité incendie, tous les réseaux électriques et les éclairages ont été refaits de même que la ventilation, le chauffage et la climatisation. Autres chantiers d’envergure, pour la scénographie avec, notamment, le remplacement du système de pilotage informatique du cintre et la réfection de l’ensemble des réseaux scénographiques (lumière, son, vidéo…). Enfin, en matière d’accessibilité du public, l’accent a été mis sur l’accueil et la circulation des personnes à mobilité réduite. Ainsi la salle bénéficiera désormais de vingt places (10 places permanentes et 10 places aménageables) réservées aux PMR.

 

Les grandes rénovations du Châtelet en 14 points

*Les peintures et les dorures des balcons et de la coupole de La Grande Salle ont été restaurées comme à l’origine.

*Les statues allégoriques représentant la Danse, le Drame, la Comédie et la Musique ont été restituées sur la balustrade de la terrasse Nijinski.

*Tous les espaces sont désormais accessibles aux personnes à mobilité réduite et 20 places leur sont réservées, des catégories 1 à 6.

*Plusieurs sanitaires pour les femmes ont été créés permettant une attente moindre à l’entracte et un meilleur confort.

*La Galerie Joséphine Baker et le péristyle d’entrée ont retrouvé leur taille d’origine grâce à la suppression des escaliers « Chalet », permettant un gain de place dans la galerie lors des entractes.

*Un système de récupération d’énergie sur les moteurs du cintre a été installé ainsi que des ampoules Led et une climatisation reliée à Clim’espace offrant un théâtre plus écologique.

*Tout le bâtiment a été déplombé et désamianté.

*La Grande Salle a retrouvé son plafond vitré rétroéclairé.

*Les 2 studios de répétitions du Théâtre ont été totalement rénovés, offrant aux artistes des conditions d’accueil optimales.

*Les peintures, le papier peint et le parquet du Grand Foyer ont été remis comme à l’origine et les oculi ont été rouverts afin de bénéficier de la lumière naturelle.

*Situées à la place des anciens projecteurs, 51 places supplémentaires offrant une parfaite visibilité et acoustique ont été ajoutées au niveau de l’amphithéâtre.

*Le système de la nouvelle cage de scène, informatisé, silencieux et sécurisé, permettra des changements de décors plus rapides et un portage plus important.

*La sécurité a été améliorée : conditions d’évacuation, mises aux normes ainsi que les réseaux incendie .

*Tous les réseaux techniques du Théâtre ont été mis aux normes : ventilation, chauffage, climatisation et réseaux électriques.

 

Les chiffres du chantier de la rénovation du Théâtre du Châtelet

Le chantier de rénovation du Théâtre du Châtelet aura représenté plus de 300 000 heures de travail sur le site (sans compter les heures d’études et de fabrication en atelier), 20 000 m2 de parois ont été repeintes, 100 km de câbles remplacés, 2000 points lumineux équipés de lampes Led… Le montant total des travaux s’élève à 31,5 millions d’euros(dont 5,2 millions € provenant du mécénat et de l’affichage publicitaire). Une prouesse architecturale qui doit beaucoup à l’investissement de 70 compagnons présents par mois en moyenne (120 en période de pointe), représentants 60 corps d’état/spécialisés.

 

Changement de nom de certains salons : les femmes à l’honneur

Autre changement, plus symbolique, que pourra découvrir le public à partir de vendredi, le changement de nom de certains salons en hommage à des personnalités qui ont marqué l’histoire du Théâtre du Châtelet et qui fait la part belle aux femmes. Ainsi, La Galerie Adami devient la Galerie Joséphine Baker, le Salon des Glaces > Salon Juliette Gréco, le Salon Wagner > Salon Nadia et Lili Boulanger, le Salon Debussy > Salon Barbara, le Studio A > Studio Cole Porter et le Studio B > le Studio Anna Pavlova.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique