Le Tour de France en septembre : une bonne affaire pour France Télévisions ?

Les chiffres des audiences de France Télévisions sur la première semaine sont très bons. Certains se disaient qu’en repoussant de juillet à septembre le Tour, la télévision allait voir son audience chuter, parce qu’on est retourné au bureau et on ne peut plus trop faire la sieste sur un canapé en se laissant bercer par les images de la Grande Boucle.

 

Le Tour de France a fait le meilleur démarrage à la télévision depuis 2013

Un peu plus de 30 millions de Français ont regardé au moins une minute le Tour à la télé sur la première semaine. C’est 8 millions de plus que la première semaine de l’an dernier en juillet. Et c’est le meilleur démarrage à la télévision depuis 2013. Comment s’explique cette performance ? C’est une addition de plusieurs petits facteurs. D’abord les amateurs de compétitions sportives ont été sevrés depuis six mois.

 

A lire aussi

 

Ensuite, le sport est de plus en plus réservé aux chaînes payantes. On a un spectacle sur les chaînes gratuites qui peut attirer tous les amateurs. Et pour la première fois cette année, Médiamétrie mesure aussi l’audience hors téléviseur, c’est-à-dire sur les ordinateurs, les portables et dans les bars. Ceux qui regardent la course hors de leur foyer sont pris en compte. Enfin même si grâce à cette mesure digitale on peut rajeunir un peu l’audience, la vérité c’est que la télévision en général et le Tour en particulier sont surtout suivis par des personnes de plus de 60 ans qui ne sont pas forcément en train de travailler.

 

France Télévisions empoche un peu plus de 10 millions d’euros de recettes publicitaires grâce au Tour de France

Et puis dernier élément d’explication, les Français avec Alaphilippe ont bien démarré le Tour, ce qui dope les audiences. Malheureusement l’événement ne sera sans doute pas rentable pour France Télévisions. Les recettes issues de la publicité vont être peut-être plus de 20% supérieures aux recettes d’un Tour en juillet parce qu’il y a plus de téléspectateurs et parce que la publicité est vendue plus chère en septembre. Mais acheter les droits, capter les images et les diffuser, ça coûte plus de 25 millions à France Télévisions. Même si le groupe empoche un peu plus de 10 millions de recettes publicitaires, il va perdre de l’argent. Mais le Tour c’est aussi un booster de notoriété et si les audiences sont bonnes ça se valorisera sur le reste de l’année.

David Barroux