Incendie de Lubrizol à Rouen : plus de 8 mois après, quelles conséquences pour l’environnement ?

La commission d’enquête du Sénat présente ce matin ses conclusions suite à l’incendie de Lubrizol à Rouen, le 26 septembre dernier. Le feu avait ravagé l’usine chimique classée Seveso, brûlant près de 10.000 tonnes de produits potentiellement dangereux.

 

Ecoutez 3 minutes pour la planète de Baptiste Gaborit:

 

Des traces d’hydrocarbures ont été relevés dans des prélèvements effectués après l’incendie de l’usine Lubrizol

Pour l’heure, il est impossible d’en savoir plus sur les conséquences de l’incendie de l’usine Lubrizol, puisque les différentes analyses environnementales ont été interrompues, comme beaucoup d’autres activités, avec le confinement. « A cause de cette superposition de la catastrophe sanitaire et de la catastrophe industrielle Lubrizol, il y a un retard dans les différentes analyses, déplore Jacky Bonnemains, directeur de l’association Robin des Bois spécialisée dans les pollutions industrielles. Mais cela va reprendre »Le gouvernement avait mis en place après la catastrophe des comités de transparence réunissant habitants, élus, services de l’état et associations. Un nouveau comité se réunit demain.

 

 

Les dernières informations dont on dispose remontent au mois de janvier dernier, avec une analyse de la qualité des sols, des fruits et des légumes. Près de 180 prélèvements ont été effectués dans 23 communes survolées par le nuage de l’incendie, selon les services de la préfecture. L’étude ne met en évidence aucune incompatibilité d’usage.

 

 

Des traces d’hydrocarbures ont toutefois été relevées dans 13 prélèvements mais sans savoir, selon le rapport, si l’incendie est bien à l’origine de cette pollution. Pour l’association Robin des bois, le plus inquiétant reste la pollution encore générée par le site de Lubrizol.

 

Le panache de fumée noire avait survolé au total 215 communes de Normandie et des Hauts-de-France

« Les ateliers qui ont brûlé ne sont toujours pas démantelés. Les polluants sont toujours là. Sous l’effet de la pluie et du vent, ces polluants continuent de se répandre dans les sols, les sous-sols, les nappes phréatiques… » Une potentielle pollution de la Seine à long terme est même à craindre, selon l’association. Car l’immense panache de fumée noire, qui avait survolé au total 215 communes de Normandie et des Hauts-de-France, a induit des retombées de suies et de fibrociments.

 

 

Les services de santé ont constaté une augmentation dans les jours qui ont suivi des consultations pour problèmes respiratoires, malaises et migraines. Il pourrait aussi y avoir un impact sur le long terme car certains produits brûlés étaient toxiques, cancérogènes. « Pour l’instant, on a très peu de réponses », indique Hervé Maurey, sénateur de l’Eure et président de la commission d’enquête sur Lubrizol. 

 

4.100 adultes et 1.200 enfants vont être tirés au sort et interrogés afin d’établir l’état de santé de la population

« La question est de savoir si cette catastrophe peut avoir des effets à moyen ou long terme sur la santé des populations directement ou indirectement impactées par ce qui s’est passé. C’est un sujet qui légitimement inquiète la population »La commission devrait d’ailleurs formuler ce matin des recommandations pour le suivi sanitaire à long terme des personnes touchées. Une enquête épidémiologique va être lancée par Santé Publique France. Alors qu’elle devait commencer initialement au mois de mars, elle débutera finalement au mois d’août.

 

 

4.100 adultes et 1.200 enfants vont être tirés au sort afin de décrire les symptômes, les problèmes et l’état de santé général de la population après l’accident. Les premiers résultats sont attendus en début d’année prochaine. L’association Rouen Respire a, elle, mené sa propre étude auprès de 565 habitants. Elle constate notamment une aggravation chez certains des problèmes respiratoires dans les jours qui ont suivi l’incendie et un état d’anxiété durable pour 20% des personnes interrogées.

 

Baptiste Gaborit

 

Retrouvez d’autres articles de 3 minutes pour la planète