Incendie Lubrizol : Jean Leonetti dénonce une faute de communication du gouvernement

Jean Leonetti, maire d’Antibes et président par intérim des Républicains, était l’invité politique de Guillaume Durand ce mercredi 2 septembre à 8h15. Il a dénoncé une « faute de communication » du gouvernement dans l’affaire de l’incendie de Lubrizol à Rouen.

Incendie de Lubrizol à Rouen : « Une faute de communication » pour Jean Leonetti

« C’est une communication de crise, il ne faut pas qu’il y ait de contraste entre la réalité que les gens voient et les paroles que les responsables prononcent ». Jean Leonetti a dénoncé une faute de communication du gouvernement dans l’affaire de l’incendie de Lubrizol à Rouen. Face à l’inquiétude de la population sur les conséquences sanitaires et environnementales, le maire d’Antibes a néanmoins réfuté les thèses complotistes, qui ont émergé sur internet, et qui révèlent une « société de la défiance » : « La parole de l’expert, du politique et de l’autorité est remise en cause. Ne nous mettons pas dans une situation dans laquelle on est en contradiction de la réalité : on ne peut pas dire aux gens qu’il n’y a aucun danger et de leur interdire de manger des légumes ». Jean Leonetti a lancé un appel au calme, à la lucidité : il préconise de continuer dans une démarche de transparence et de délivrer « au fur et à mesure l’information » . Ayant une formation de médecin, il a également apporté quelques précisions sur « la réalité physico-chimique » de l’incendie : « Le produit qui peut poser un danger à moyen et à long terme, (…)c’est la dioxyde ».  

 

Union des droites et du centre comme héritage de Jacques Chirac

 

Arthur Barbaresi