Football : les joueurs, sous pression, vont-ils réduire leur salaire face à la crise du Covid ?

La pression monte sur les joueurs de football pour qu’ils réduisent leurs salaires. En pleine période de crise sanitaire et économique liée au coronavirus, tout le monde souffre mais certains souffrent plus que d’autres. Quand on parle de foot et de salaires de joueurs, on a du mal à faire pleurer dans les chaumières mais il faut le savoir, sur un plan économique le football français va très mal.

 

Canal+ menace de ne plus payer les matchs de football qu’il diffuse à partir de février

Le contrat audiovisuel avec Mediapro qui représente la première source de revenu pour la majorité des clubs pro a été cassé. Canal+ veut un nouvel appel d’offres et menace de ne plus payer pour les matchs qu’il diffuse à partir de février. Les stades sont vides donc il n’y a pas de recettes de billetterie ou de buvette. Et le marché des transferts qui permet tous les ans d’équilibrer les comptes va lui aussi dans le mur. Les clubs de Ligue 1 risquent de perdre 800 millions d’euros cette saison et la seule solution pour éviter la multiplication des faillites c’est de baisser les salaires des joueurs.

 

A lire aussi

 

Cela pourrait représenter une baisse proportionnelle en fonction des salaires qui irait de 10 à 30%. Mais il ne faut pas croire que tous les footballeurs sont millionnaires. Il y a les stars du PSG qui touchent des millions mais le salaire moyen en Ligue 1 tourne autour de 90.000 euros par mois. Le salaire médian qui reflète plus la réalité car la moyenne est biaisée par Neymar ou Mbappé c’est même plutôt 35.000 euros. Et c’est encore moins en Ligue 2 et les carrières sont courtes. Baisser son salaire de 20% même pour eux c’est donc un sacrifice pour beaucoup. Et en plus ce ne sont pas eux les coupables de la situation actuelle. Ce sont les présidents de clubs qui ont fait une confiance aveugle et idiote à Mediapro.

 

La moyenne des salaires est biaisée par Neymar ou Mbappé

Un accord s’annonce compliqué parce que les joueurs sont liés aux clubs par des contrats et un contrat ça ne se casse pas comme ça. Du coup, le syndicat de joueurs et la Ligue qui représente les clubs veulent négocier un accord cadre général et après clubs et joueurs négocieraient individuellement. Si les joueurs n’acceptent pas, les clubs risquent de faire faillite. Les joueurs seront libres de signer ailleurs mais comme la période est dure pour tout le monde, ça ne sera pas évident de trouver un point de chute bien payé. Il y a donc une petite chance que les négociations aboutissent. Dans les petits clubs dans lesquels les joueurs ne sont pas des super-stars ça sera sans doute plus facile. Au PSG grâce au Qatar ils peuvent faire face. Ceux qui vont avoir le plus de mal ce sont les clubs de milieu de tableau qui dépensent comme des riches mais qui sont en fait pauvres. Pour l’instant ils sont engagés sur des dépenses mais ils n’ont plus aucune visibilité sur les recettes.

David Barroux