Elena Vavilova, espionne du KGB en Amérique – la Revue de presse de David Abiker

Elena Vavilova a été espionne du KGB en Amérique, Le Point raconte son parcours, qui a inspiré la série Netflix « The Americans ».

 

Elena et Andrei Vavilova ont été formés à Moscou

Quand la réalité ressemble à une série, l’imaginaire fonctionne à plein régime, surtout avec les histoires d’espion qui naviguent sans cesse entre le vrai, le faux et le vraisemblable. Le Point raconte l’histoire de ce couple recruté par le KGB dans les années 80 dès l’université. Ils feront une carrière d’espion ensemble, mari et femmes.

 

A lire aussi

 

Ils seront formés à Moscou, dans cette maison pour espion suréquipée de produits venus d’Europe de l’Ouest, magnétoscope, Coca, livres interdits pour se familiariser avec le mode de vie occidental. D’abord le Canada où ils prendront leur première couverture, se marieront une seconde fois pour faire plus vrai. Puis ils s’installeront aux Etats-Unis, lui en tant que consultant, elle en tant qu’agent immobilier. Ils auront des enfants auxquels ils mentiront sur leurs origines.

 

 

Réécoutez l’intégralité de la Revue de presse de David Abiker

 

Ils se feront des amis, des amis par intérêt mais aussi des vrais amis. Chaque fois ils mentiront tout en étant sincères jusqu’au jour de leur arrestation en 2010 par le FBI. La sage d’Elena et Andrei est à lire dans le Point, Netflix en a fait une série, « the Americans ».

 

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique