Detroit veux donner l’accès à la musique à tous les enfants de la ville

Permettre à tous les élèves, de la maternelle au lycée, de la plus grande ville du Michigan d’accéder à la musique en leur offrant des instruments et des cours gratuits, tel est le défi que s’est lancé le Detroit Symphony Orchestra. 

 

Rendre les programmes musicaux accessibles à toutes les familles de Detroit

Detroit n’est pas qu’un immense centre industriel spécialisé dans la construction automobile, c’est également la ville dans laquelle fut créé en 1959 le célèbre label Motown (contraction de Motor Town), plus grand producteur de la musique afro-américaine des années 60/70. Rien d’étonnant donc à ce que l’Orchestre symphonique de Detroit (DSO), l’un des plus réputés aux États-Unis, s’intéresse à l’éducation musicale des jeunes d’une ville particulièrement touchée par la crise économique de 2008 et les conséquences de la post-industrialisation. Le projet « Detroit Harmony » du DSO vise à ce que d’ici mi-2021, les enfants de la cité, puissent bénéficier, jusqu’à leur 12è année de scolarité, d’un accès gratuit aux instruments et aux programmes d’éducation musicale, qu’ils soient dispensés à l’école ou en dehors. Dans le même temps, l’effort visera à mettre en place un réseau de professionnels pour soutenir le projet et imaginer des programmes élargis dans la ville. Le 1er objectif sera de recenser les dispositifs existants, les lacunes et, surtout, les obstacles qui empêchent les familles d’y accéder, comme le transport et le coût, entre autres. « Ce que nous disons, c’est que notre système doit faire mieux et que nous, acteurs de la vie cuturelle, devons rendre nos programmes beaucoup plus accessibles aux familles de Detroit. Nous prenons les devants à ce sujet car nous sommes impatients de progresser dans nos efforts visant à organiser collectivement des programmes de musique pour chaque enfant. » A déclaré Caen Thomason-Redus, directeur de l’apprentissage pour le DSO, au site Crain’s Detroit Business.

 

 

Tous les acteurs de la vie culturelle et les instances municipales mobilisés

Le Detroit Symphony Orchestra souhaite que sa démarche soit partagée par tous les acteurs de la vie culturelle et sociale de la ville. D’autres institutions musicales, des musiciens, des responsables municipaux, des services sociaux, des bailleurs de fonds seront sollicités afin de permettre de trouver les meilleures solutions pour atteindre l’objectif visé. « Nous voulons faire en sorte que les enfants aient la possibilité d’être créatifs musicalement. Certains pourront apprendre à composer, certains chanteront, d’autres joueront d’un instrument même s’ils ne deviennent pas des musiciens de haut niveau. L’objectif est, avant tout, de mutualiser les efforts afin de faciliter l’accès des familles aux programmes musicaux » insiste Caen Thomason-Redus.

Actuellement, le financement du projet « Detroit Harmony » est loin d’être finalisé, même si les Fondations Ralph C. Wilson Jr. et Max M. & Marjorie S. Fisher ont déjà versé 300 000 dollars de subventions. Par ailleurs, le DSO est à la recherche d’un directeur de projet capable de diriger et mener à bien cette belle initiative

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique