Coronavirus : « Une situation rassurante en France »

Jean-François Delfraissy était l’invité de Guillaume Durand ce mardi 4 février 2020, à 8h15. Le président du Comité Consultatif National d’Ethique estime que « la gravité du coronavirus est relativement modérée ». Il invite à la « prudence » mais explique que la réponse internationale « y compris de la Chine » est « bonne » et « très coordonnée ». 

Coronavirus : « On pense que le pic de l’épidémie sera début mars »  

Alors que les autorités de la province du Hubei ont annoncé mardi 64 nouveaux morts, le bilan des victimes en Chine s’alourdit à 425 morts. On apprend également aujourd’hui le premier décès d’un habitant de Hongkong âgé de 39 ans après un déplacement à Wuhan. Jean-François Delfraissy, président du comité national d’Ethique, se montre confiant et assure qu’il ne faut pas paniquer, notamment pour le cas Français. Il salue « une réponse très coordonnée » de la communauté internationale alors que même Pékin reconnait des ‘insuffisances’ dans sa réaction à cette crise sanitaire. L’immunologue explique que la « France commence à avoir l’habitude de ce type de réponse » : « les mesures d’isolement des personnes qui ont pu être en contact (avec le virus) ont été prises ». Et de prévenir : « On va encore avoir quelques cas en France et un nombre beaucoup plus important de cas en Chine ». Une logique exponentielle qui s’explique par la forte contagiosité du virus : « on pense que le pic de l’épidémie sera début mars » 

 

Remboursement PMA : Comité Consultatif National d’Ethique y est favorable 

Alors que projet de loi bioéthique arrive aujourd’hui au Sénat et que les débats s’annoncent houleux, Jean-François Delfraissy donne la position du Comité national d’éthique à propos du remboursement par la Sécurité sociale de la procréation médicalement assistée : « Au nom de l’équité du modèle français de redistribution(…), et à partir du moment où on laisse la possibilité d’avoir accès à une technique médicale, il est assez logique qu’il y ait un remboursement qui puisse être effectué pour tous les cas de PMA ». Il précise par ailleurs, en s’appuyant sur une remarque du Sénat, que ce remboursement concernerait également certains couples hétérosexuels. Dans le cas inverse, c’est-à-dire d »un non remboursement : « on va vers un processus à 2 vitesses » où les femmes les plus aisées seraient favorisées.

 

Cancer : « La prochaine épidémie de maladies chroniques dans les pays du Sud » 

« C’est la prochaine épidémie de maladies chroniques qu’on va avoir dans les pays du Sud » prévient Jean-François Delfraissy. Le professeur de médecine alerte sur « l’absence totale de prise en charge » du cancer dans les pays pauvres et « l’écart fantastique » de traitement avec les pays riches du Nord. Malgré de nombreuses innovations dans les thérapeutiques, il nuance en expliquant qu’elles sont encore extrêmement dispendieuses : « on est de l’ordre de plus d’un million d’euros par an et par patient «  Et de s’indigner : « ce n’est pas raisonnable ». Il appelle enfin « à faire le ménage entre le décideur politique, la caisse nationale d’assurance maladie et puis les grands laboratoires » : « il faut que ça baisse et qu’il y ait une reconstruction de ce que veut dire le prix d’un médicament »

 

Arthur Barbaresi  

 

 

Retrouvez les interviews politiques