Coronavirus : concerts annulés en Asie, inquiétude aux États-Unis et en Italie

L’épidémie de pneumonie virale due au coronavirus qui sévit en Asie a provoqué l’annulation de nombreux événements culturels dont la tournée de l‘orchestre symphonique de Boston. En Italie, le principe de précaution est strictement appliqué. 

Coronavirus : l’orchestre symphonique national chinois annule toutes ses représentations en février à Pékin

Plus de 170 morts, près de 8000 patients contaminés en Chine continentale (hors Hong Kong). Le nombre de personnes infectées par l’épidémie de pneumonie virale qui touche l’Asie et principalement la Chine, d’où s’est développé ce coronavirus, dépasse désormais largement les chiffres de 2002 et 2003 lors de l’épidémie du Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère). Une crise sanitaire qui a contraint les autorités locales à annuler un grand nombre de manifestations culturelles et notamment des concerts d’artistes pop/rock et de musique classique. C’est le cas notamment de l’orchestre symphonique national chinois, qui s’est produit la semaine dernière à l’Ile Maurice pour un concert du nouvel an chinois, et qui a annoncé l’annulation de toutes les représentations prévues à Pékin en février. À Singapour, le concert de Mirian Yeung, chanteuse de cantopop originaire de Hong Kong, prévu le 8 février a été annulé et les autorités locales surveillent de près la situation sanitaire se préparant à reporter d’autres événements culturels.

 

L’orchestre symphonique de Boston annule sa tournée en Asie 

À Hong Kong, le centre culturel a annoncé le report de tous les concerts prévus depuis le 29 janvier, comme les 12 concerts de la grande vedette locale, le chanteur Andy Lau. À Macao, ce sont les 2 concerts d’une autre star de la cantopop, Leon Lai, qui sont reportés. Une situation qui a contraint le Boston Symphony Orchestra (BSO) à annuler sa prochaine tournée en Asie. La formation, dirigée par Andris Nelsons, devait se produire du 6 au 16 février à Séoul, Taipei, Hong Kong et Shanghai. La direction du BSO indique s’appuie notamment sur l’avertissement publié par les autorités sanitaires américaines qui déconseille à ses ressortissants « Tout voyage non-essentiel en Chine ». Une inquiétude sensible également dans les villes américaines où doivent se produire des orchestres chinois. Ainsi à Muscatine (Iowa), la direction de l’université, dans laquelle doivent se produire l’orchestre de Shangai et la troupe de l’opéra Zhejiang Shaoju, a publié un communiqué assurant le public que le risque d’exposition au coronavirus est « très limité ».

l’Italie applique strictement le principe de précaution

En Italie, le principe de précaution est appliqué de manière ultra stricte, notamment envers les ressortissants de pays asiatiques ou ceux qui y ont séjourné récemment. Ainsi, le conservatoire de Côme demande à tous ses étudiants revenant d’un voyage en Chine de s’abstenir de fréquenter les lieux publics pendant 14 jours après la date de leur retour en Italie. À Rome, l’Académie Sainte-Cécile (conservatoire) a prévenu ses enseignants que les cours qui accueillent des étudiants asiatiques sont suspendus jusqu’à ce qu’ils passent un examen médical le 5 février. Seuls ceux qui ne présenteront aucun symptôme à l’issue de cet examen seront à nouveau admis.

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique