Casse-Noisette de Tchaïkovski : Une erreur de transcription découverte par John Stubbs, un violoniste américain

Istock

John Stubbs, un violoniste américain a découvert que la partition imprimée de Casse-Noisette, le célèbre ballet dont la musique a été composée par Piotr Ilitch Tchaïkovski, comportait une erreur de transcription. Un passage, joué par une flûte et un piccolo depuis près de 130 ans, devrait en fait être interprété par deux flûtes, comme l’avait imaginé le compositeur russe.

Tchaïkovski aurait composé un passage plus sombre que celui qui a toujours été joué

John Stubbs, 68 ans, est violoniste de l’orchestre symphonique de San Diego depuis plus de 40 ans mais c’est surtout un grand admirateur et spécialiste de Casse-Noisette, le ballet composé par Piotr Ilitch Tchaïkovski en 1892, qu’il dirige lorsque l’orchestre californien le propose. Le musicien américain est également très « à cheval » sur le respect des œuvres originales, à tel point qu’il s’est fait tatouer sur le bras la devise d’Arturo Toscanini « Come e scritto » (« comme c’est écrit »).

A lire aussi

 

John Stubbs a donc profité de la crise sanitaire, qui le prive d’activité professionnelle, pour se pencher sur la partition du ballet de Tchaïkovski dans laquelle il a relevé une erreur d’impression qui change selon lui la manière dont le compositeur souhaitait que son œuvre soit jouée. Plus précisément, c’est dans le passage de La Danse Chinoise de l’acte III (quand Clara et le prince visitent le pays des bonbons) qu’un morceau est joué par une flûte et un piccolo alors que dans la partition originale manuscrite, que John Stubbs a pu consulter, il avait été écrit pour être interprété par deux flûtes. Une toute petite nuance mais qui fait, selon l’historienne Betty Schwarm, la différence entre un air assez gai, tel qu’il est joué, et une interprétation plus sombre, telle que l’aurait imaginée le compositeur russe avec deux flûtes.

Casse-Noisette a été créé au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg en 1892

D’après la spécialiste, c’est le graveur de la partition qui a commis une erreur de transcription. Préoccupé à l’époque de la création de son ballet au théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, notamment par la mise en place de la chorégraphie de Lev Ivanov (supervisé par Marius Petipa), Piotr Ilitch Tchaïkovski et le chef d’orchestre italien Riccardo Drigo n’auraient pas pris le temps de vérifier la partition imprimée qui est donc jouée ainsi depuis 1892. John Stubbs reconnaît que cette inexactitude ne change en rien la valeur artistique de l’œuvre mais qu’il en tiendra compte à l’occasion des représentations de Casse-Noisette qu’il dirigera dorénavant. Si vous voulez apprendre d’autres secrets sur cette œuvre culte, retrouvez ici notre article consacré à Casse-Noisette, un ballet féérique sur la magie de Noël !

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique