Carlos Ghosn, champagne à la main, boit-il à la santé de la justice japonaise ? – La revue de presse de David Abiker

Carlos Ghosn en photo à la une de Libération, une coupe de champagne à la main, Carlos Ghosn devant un verre de vin, photographié à Beyrouth le 31 décembre dernier lors du réveillon, boit-il à la santé de la justice japonaise ? On l’ignore puisque d’après les Echos, l’ancien patron de Renault a préparé l’oral qu’il passera devant la presse internationale aujourd’hui.

 

La cellule de Carlos côtoyait celle de Yakuzas, explique Carole Ghosn

« Mon mari va faire éclater la vérité » promet Carole Ghosn en une du Parisien-Aujourd’hui en France. La justice japonaise a émis contre elle un mandat d’arrêt international pour faux témoignage, elle qui a pris fait et cause pour son mari. « Les visites en prison, ce n’était pas ma vie », déclare-t-elle au Parisien. « La cellule de Carlos côtoyait celle de criminels, d’assassins de masse. Je croisais des Yakuzas avec leurs tatouages » poursuit celle qui nie avoir été mise au courant de l’évasion spectaculaire de son mari « J’étais à Beyrouth avec mes enfants, jure-t-elle, quelqu’un m’a appelé, j’ai une surprise pour toi, c’était la plus belle de ma vie.  Nous nous sommes retrouvés dans l’appartement de mes parents, j’ai serré Carlos très fort dans mes bras au moins cinq minutes avant de pouvoir faire sortir un son de ma bouche ». Carole Ghosn assure que son mari fera aujourd’hui éclater la vérité, qu’elle n’a jamais douté qu’il était la victime d’un complot industriel et de la guerre contre Renault et Nissan.

 

 

 

Conférence de presse de Carlos Ghosn en direct sur les chaînes d’info LCI et BFMTV

En fait c’est l’épouse qui lance le plan média. Cette interview est un peu le prologue de ce qui se passera aujourd’hui à 15 heures au syndicat de la presse de Beyrouth. Le Parisien-Aujoud’hui en France raconte comment les journalistes se battent pour en être, contactent les communicants de Carlos Ghosn pour avoir une place et les médias français sont en concurrence avec leurs homologues libanais, chinois, américains, arabes et … japonais ! La conférence de presse sera diffusée en direct par les chaînes d’info en continue LCI, BFMTV, TF1 a bataillé dur pour un entretien exclusif ce soir, Léa Salamé va faire un aller-retour à Beyrouth aujourd’hui pour diffuser un entretien demain sur Inter, idem vendredi pour Anne-Elizabeth Lemoine sur France 5.

 

A côté de cette course à l’exclusivité décrite par le Parisien, un dessin de Ranson, Carlos Ghons doigt en l’air déjà prêt à s’expliquer : je tiens à dire que j’ai payé de ma poche l’avion qui m’a permis de m’enfuir du Japon, tandis que Libération rapporte cette sortie d’une petite fille qui va à la garderie près d’une des résidence libanaise de Carlos Ghosn « Dis papa, c’est là qu’il habite le Monsieur qui a fui dans la boîte ? ». Et dans son édito Laurent Joffrin a ce commentaire qui recadre un peu les choses : « C’est un fait pour la justice japonaise que Ghosn a fui a des procédés musclés pour confondre les accusés. Pourtant un doute étreint l’observateur de bonne foi. Il est clair que Ghosn a pris la fuite pour se soustraire à la justice d’un pays démocratique serait-elle plus raide qu’ailleurs. Drôle d’exemple donné par un responsable mondialement connu ».

 

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique