Canal+ vient d’annoncer un partenariat avec Netflix… Pourquoi aider ainsi un concurrent ?

Canal+ vient d’annoncer un partenariat avec Netflix afin de diffuser ses contenus sur son bouquet cinéma séries.

 

Netflix / Canal + : Pourquoi aider ainsi un concurrent ?

C’est vrai que ça peut paraître bizarre parce que désormais quand vous vous abonnerez au bouquet cinéma séries de Canal+, vous aurez aussi accès aux contenus de Netflix. Ça peut sembler fou car le français va ainsi faire la courte-échelle à son concurrent américain. Il va aider Netflix à avoir plus d’abonnés. Et si demain Netflix a plus d’abonnés, il pourra dépenser plus dans ses programmes pour séduire plus de clients et les inciter à se désabonner de Canal+…

 

Qu’est-ce qui explique du coup cette alliance entre Canal + et Netflix ?

En fait, c’est le sempiternelle, « l’union fait la force ». En s’alliant avec un concurrent, Netflix comme Canal espèrent se renforcer. Netflix va bien mais sa croissance se ralentit et avec l’arrivée d’Apple et de Disney sur le marché de la vidéo, il sait que la concurrence va être plus rude. Pour continuer de croître il a besoin d’alliés. Et pour Canal c’est pareil. Le champion français veut marcher sur deux jambes. D’un côté c’est un éditeur de chaînes qui pousse ses propres programmes exclusifs comme le sport, ses séries maison et le cinéma. De l’autre, l’ex CanalSat, c’est aussi un diffuseur, un agrégateur de contenus. Hier, il proposait des packages en vendant des bouquets TV sports ou jeunesse. Aujourd’hui, il veut être celui qui réunit toutes les offres dans son univers. Il veut proposer toutes les offres de sport et de série. Il pousse BeIn et Eurosport et OCS et Netflix. Et demain il voudra rajouter le foot de MediaPro et RMC et les dessins animés de Disney +.

 

Quel est l’intérêt pour les abonnés de Canal + ?

Pour ceux qui sont prêts à dépenser pas mal d’argent parce qu’ils veulent plein de services, Canal apporte deux choses. D’un côté il vous fait une ristourne. Ça coûtera moins cher de prendre Canal OCS et Netflix en une fois, plutôt qu’en additionnant trois abonnements. Et ensuite, il promet via son application MyCanal une navigation plus fluide. On pourra voir toutes les séries en cliquant dans une seule interface. A l’heure de la fragmentation et de la multiplication des services monothématiques, Canal fait la promesse d’un service plus fluide.

 

Plus d’articles sur le décryptage économique de David Barroux