Belgique : La fermeture des salles contestée par l’Opéra Royal de Wallonie-Liège

Les cinémas et autres salles de spectacle seront fermés en Belgique à compter de dimanche 26 décembre afin d’endiguer la propagation du variant Omicron du coronavirus, a annoncé le premier ministre Alexander de Croo. Une décision contestée, notamment par l’Opéra Royal de Wallonie-Liège qui estime que le secteur culturel se trouve une fois de plus « victime de décisions incompréhensibles de la part des autorités ».

Alexander de Croo justifie des mesures de précautions

Même si la moyenne quotidienne des nouvelles infections en Belgique a été divisée par deux en trois semaines, le gouvernement belge a décidé ce mercredi que les cinémas et autres salles de spectacle seront fermés à compter de dimanche 26 décembre. À la suite d’une réunion du comité de concertation, associant les chefs des exécutifs des régions et des communautés, le Premier ministre n’a pas exclu qu’il puisse y avoir des restrictions supplémentaires d’ici à janvier s’il est avéré que les contaminations par le variant Omicron entraînent un rebond des hospitalisations.

A lire aussi

 

« Il faut être plus prudent que jamais dans une période où il y a beaucoup d’incertitudes », a affirmé le Alexander de Croo pour justifier les nouvelles restrictions, présentées comme « des mesures de précaution », la situation dans les hôpitaux restant « très tendue ». Malgré ces arguments légitimes, ces nouvelles mesures de restriction ont du mal à passer auprès des professionnels du secteur de la culture. Pierre Thys, le directeur du Théâtre National de Bruxelles indique “On est abasourdis. Cette décision est désastreuse pour nos artistes, pour nos publics“.

L’Opéra Royal de Wallonie-Liège ressent « un véritable sentiment de colère et d’indignation »

Dans un communiqué, la direction de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège ne cache pas son mécontentement suite à cette décision. « C’est un véritable sentiment de colère et d’indignation que nous ressentons face à cette décision, prise unilatéralement et au mépris des efforts conséquents mis en place pour respecter les mesures édictées précédemment » écrit la direction de l’institution qui rappelle que la plupart des salles de spectacle du pays « appliquent scrupuleusement la limitation des jauges, l’usage du CST (passe-sanitaire, ndlr), la consigne donnée à nos artistes de chanter ou de jouer masqués ou entourés de cloisons de plexiglas, ou encore le testing régulier de tout le personnel ».

A lire aussi

 

Les dirigeants de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège estiment que « malgré tous les efforts consentis par le secteur culturel, durement éprouvé au cours des derniers mois, celui-ci se trouve une fois de plus victime de décisions incompréhensibles de la part des autorités », mais prennent acte de cette disposition qui les contraint donc à annuler d’ores et déjà les représentations d’Otello, Ossia il Moro di Venezia de Gioachino Rossini programmées les 26, 28 et 31 décembre. La programmation du début de l’année 2022 est suspendue à la nouvelle évaluation qui sera réalisée par les autorités compétentes début janvier.

Philippe Gault (avec AFP)

Retrouvez l’actualité du Classique