Covid-19 : « Fin janvier nous serons sans doute confinés avec les écoles fermées » selon Axel Kahn

Axel Kahn était l’invité politique de la matinale de Renaud Blanc ce mercredi 6 Janvier. Le généticien et Président de la Ligue contre le cancer s’inquiète de l’arrivée des variants britanniques et sud-africains du Covid-19 mais se dit « relativement rassuré » de la modification de la stratégie vaccinale.

Axel Kahn : « Une solution, la vaccination« 

Observant « la violence et la sauvagerie du rebond épidémique en Angleterre« , Axel Kahn est inquiet au sujet d’un variant britannique du Covid-19 qui « n’a pas besoin de visa pour arriver en France » et qu’il qualifie « d’extrêmement infectieux« . Alors que le généticien estime que « selon toute évidence, le variant va se répandre sur toute l’Europe continentale« , il craint un nouveau confinement « à la fin du mois avec la fermeture des écoles » et prévoit un « confinement extrêmement dur, à l’image du premier« .

 

A lire aussi

 

Alors qu’il avait identifié trois défauts au lancement de la campagne de vaccination en France : « un ton défaitiste, une campagne qui ne répondait pas aux exigences sanitaires du moment et se déroulant à une vitesse de sénateur« , Axel Kahn rappelle l’importance de sa réussite en affirmant qu’il n’y a, à ce jour, « qu’une seule solution : la vaccination« . Il se dit désormais « relativement rassuré et satisfait » de « la modification des objectifs, des priorités et de la stratégie » de la campagne de vaccination. La « multiplication par dix en deux jours du nombre de vaccinés traduit une véritable prise en compte que la première stratégie ne convenait pas » et le Président de la Ligue nationale contre le cancer estime que « l’on peut rattraper le retard sur les autres pays européens ».

 

« On va rapidement trouver le bon rythme de vaccination » selon Axel Kahn

Axel Kahn décrit également la course aux vaccins comme une « extraordinaire aventure scientifique » et salue le développement « d’un vaccin magnifiquement efficace avec très peu d’effets secondaires sévères« . Le généticien compte sur la création « d’un deuxième vaccin, puis d’un troisième, puis d’un quatrième » pour tenir le rythme « d’une vaccination massive de la population française volontaire d’ici l’automne prochain ». Axel Kahn fait le vœu de la vaccination de « 50% de la population française », ce qui additionné à « l’immunité collective actuelle qui est autour des 17% » pourra « freiner de manière très efficace la circulation virale ».

 

A lire aussi

 

Le Président de la ligue nationale contre le cancer assure également penser « aux 4 millions de personnes concernées par le cancer » et affirme que « des milliers de personnes mourront alors qu’ils n’auraient pas dû mourir, à cause de la modification de leur traitement ». Il compatit avec les « malades du cancer qui sont terriblement affectés » par le Covid-19, qu’Axel Kahn considère comme « le plus épouvantable fléau que l’on ait connu depuis longtemps ».

 

Rémi Monti

 

 

Retrouvez les interviews politiques