New York : Liudmyla Monastryska, revêtue du drapeau ukrainien, acclamée au Met Opéra

Liudmyla Monastryska a été ovationnée par le public du Met Opera de New York lorsqu’elle est revenue sur scène lors des rappels après la représentation samedi de Turandot. Apparaissant revêtue d’un drapeau aux couleurs de son pays, la soprano ukrainienne remplaçait Anna Netrebko que l’institution new-yorkaise avait déprogrammée.

Liudmyla Monastryska remplacera également Hibla Gerzmava dans Tosca la saison prochaine à New York

L’apparition de Liudmyla Monastryska ceinte du drapeau ukrainien lors des rappels après la représentation de Turandot a suscité les acclamations du public samedi à New York. Une image forte en symboles tout comme le choix de la direction du Met Opera d’une soprano ukrainienne pour remplacer Anna Netrebko qui devait chanter le rôle-titre de l’opéra de Giacomo Puccini en avril et mai, rôle que reprendra Christine Goerke à l’automne. Malgré les récentes déclarations de la soprano russe condamnant l’intervention armée en Ukraine, la direction du Met a maintenu sa suspension jusqu’à nouvel ordre.

A lire aussi

 

C’est également Liudmyla Monastryska qui remplacera au Lincoln Center la saison prochaine Hibla Gerzmava dans Tosca de Puccini. La soprano abkhaze, d’origine russe, considérée comme proche du Kremlin, a elle aussi été écartée par le Met Opera. Liudmyla Monastryska, qui avait débuté au Met en 2012, n’y était pas retournée depuis 2017 lorsqu’elle avait chanté, à l’époque, dans Nabucco de Giuseppe Verdi.

Liudmyla Monastryska participera à la tournée de l’Orchestre ukrainien pour la liberté

Dès le début du conflit, Liudmyla Monastryska s’est prononcée publiquement contre l’intervention russe. Les images de son émouvante étreinte avec la mezzo-soprano russe Ekaterina Gubanova à la fin d’une représentation d’Aida de Giuseppe Verdi au Teatro di San Carlo de Naples fin février avaient fait le tour du monde sur les réseaux sociaux. La chanteuse ukrainienne participera également à la tournée de l’Orchestre ukrainien pour la liberté en juillet et août en Europe et aux États-Unis.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique