« Elle tourne le dos à sa patrie » : La soprano Anna Netrebko est déprogrammée d’un opéra russe

Manfred Werner / wikimedia commons

L’Opéra de Novossibirsk, en Sibérie occidentale (Russie), a annoncé jeudi avoir annulé un concert d’Anna Netrebko prévu en juin prochain. Vendredi, le président de la Douma l’a accusée de « trahison ». Une mesure de rétorsion et des accusations à l’encontre de la soprano russe qui, mercredi, a pris position officiellement contre l’intervention militaire de Moscou en Ukraine.

Le président de la Douma accuse les artistes comme Anna Netrebko de « privilégier l’enrichissement et la gloire »

Mercredi 30 mars, Anna Netrebko a « condamné clairement » l’offensive en Ukraine, après avoir été vivement critiquée en Europe et aux États-Unis pour son silence, de même que nombre d’artistes russes pressés de s’exprimer publiquement. Le lendemain, le Théâtre académique d’opéra et de ballet de Novossibirsk a annoncé que le récital que la soprano russe devait donner le 2 juin était déprogrammé.

A lire aussi

 

Pour justifier sa décision l’institution sibérienne a déclaré dans un communiqué : « vivre en Europe et avoir l’opportunité de se produire dans des salles de concert européennes s’est révélé être plus important (pour elle) que le sort de la patrie. Nous ne devrions pas avoir peur des figures culturelles qui tournent le dos à leur patrie. Notre pays est riche en talents et les idoles d’hier seront remplacées par d’autres ayant une position citoyenne claire ». Vendredi, le président de la Douma (chambre basse russe), Vyacheslav Volodine, est allé encore plus loin accusant de « traitres » les artistes qui, comme Anna Netrebko, a-t-il écrit sur Telegram, « ont fui vers des climats plus chauds, diffusent des accusations et privilégient l’enrichissement et la gloire plutôt que l’amour de la patrie ».

Anna Netrebko devrait faire son retour sur scène à la Philharmonie de Paris fin mai

La controverse autour d’Anna Netrebko illustre la situation délicate dans laquelle les artistes, sportifs et autres célébrités russes sont plongés depuis le début de l’intervention militaire en Russie. Sommés en Russie d’afficher leur patriotisme ou, à défaut, de garder le silence, ils sont au contraire sous pression dans les pays occidentaux pour prendre publiquement leurs distances avec l’opération militaire et le régime russe.

A lire aussi

 

C’est toujours le cas pour Anna Netrebko à New York où le directeur du Met Opera estime que sa déclaration de soutien au victimes ukrainienne n’est « pas suffisante ». L’agenda de la chanteuse de 50 ans, sur son site internet, indique néanmoins qu’elle devrait faire son retour le 25 mai à la Philharmonie de Paris avec le pianiste Malcolm Martineau puis à la Scala de Milan le 27 avant de se produire le 5 juin à Lucerne avec son mari Yusif Eyvazov.

Philippe Gault (avec AFP)

 

Retrouvez l’actualité du Classique