Montmartre : La soprano Veronica Antonelli arrêtée par la police pour avoir chanté dans la rue

istock

Alors qu’elle se produisait samedi 30 juillet sur le parvis du Sacré-Coeur à Montmartre, la chanteuse lyrique Veronica Antonelli a été interpellée par la police qui lui a indiqué que cette pratique était interdite sur la voie publique. L’intervention des forces de l’ordre a été filmée et fait, depuis  le tour des réseaux sociaux.

Veronica Antonelli: « C’est la première fois que ça arrive, c’est bizarre »

Comme elle le fait depuis 8 ans, le week-end dernier, Veronica Antonelli a fait une halte « enchantée » sur le parvis de la basilique du Sacré-Coeur, dans le cadre des promenades lyriques qu’elle propose aux touristes et visiteurs de la Butte Montmartre. Quelle ne fut pas sa surprise, lorsqu’en plein chant, 2 policiers lui ont intimé, au nom de la loi, de s’arrêter de chanter sous peine de procès verbal.

A lire aussi

 

Sur les vidéos de l’intervention des forces de l’ordre, qui circulent sur les réseaux sociaux, on entend clairement un des policiers demander à la chanteuse de justifier son identité et lui indiquer qu’elle « dérange », selon un texte de loi qu’il brandit sur son smartphone. « C’est la première fois que ça arrive, c’est bizarre » s’est contentée de commenter Veronica Antonelli. Relatant l’incident, le site suisse de 20 Minutes rappelle un épisode similaire qui avait valu une forte amende à une chanteuse helvète en 2016 à Lausanne.

Veronica Antonelli va décliner son concept de « Monuments enchantés » à Toulouse et Albi

Depuis 2005, Veronica Antonelli a lancé le concept des « Monuments enchantés » qui consiste à faire visiter de hauts lieux patrimoniaux en mêlant commentaires historiques et chant lyrique. Depuis 2014, la soprano franco-italienne décline ce concept à Paris avec le dispositif « Montmartre enchanté », des Abbesses au Sacré-Coeur ainsi qu’un autre, « Seine enchantée », du Pont-Neuf à la Tour Eiffel. Cet automne, Veronica Antonelli déclinera ce concept en région à Toulouse puis Albi.

Philippe Gault

 

 

Retrouvez l’actualité du Classique