Instagram : Sexy et sans complexes, les musiciens classiques s’assument

Compte Instagram / Hot Classical Musicians

C’est un compte Instagram né dans la discrétion, mais qui se fait de plus en plus remarquer, à tel point que des musiciens eux-mêmes demandent à y apparaître ! Hot Classical Musicians réunit les photos de musiciens classiques qu’ils ont eux-mêmes posté sur leur compte, dans des poses glamour, voire assez chaudes.

Roberto Alagna, Gautier Capuçon, Yannick Nézet-Séguin apparaissent sur ce compte

On pense évidemment au calendrier des Dieux du stade, phénomène des années 2000 avec ses photos suggestives de rugbymen du Stade français. L’initiative avait donné à ce sport de contact très viril une image inattendue. Ici, la surprise est encore plus grande, car ce ne sont pas des sportifs, – dont la profession est d’être athlétique et musclé – qui s’affichent, mais des chanteurs, flûtistes, violonistes, voire harpistes. Ces musiciens, qui ont passé leur vie dans le milieu de la musique classique, n’hésitent pas à se mettre en scène sur leurs réseaux sociaux, chez eux, à la salle de sport, en voyage, avec ou sans leur instrument, habillés, torse nu et parfois même sans aucun vêtement. C’est d’ailleurs sur leur propre compte Instagram qu’ils postent ces images glamour. Hot Classical Musicians se contente de les réunir, et ses créateurs tiennent d’ailleurs à préciser qu’il ne s’agit pas de photomontages ou d’images volées.

A lire aussi

 

Sa notoriété grandissante amène d’ailleurs des musiciens à suggérer eux-mêmes d’y figurer. Mais les critères sont stricts : être musicien classique, avoir un physique agréable et en être (un peu trop) fier. Les chanteurs y sont majoritairement représentés, et ce sont surtout, non pas des ténors, mais des barytons. Vous pourrez reconnaître des stars du classique : le ténor Roberto Alagna, torse nu un poisson à la main, le clarinettiste Andreas Ottensamer, dont l’image sert de photo de profil au compte, le violoncelliste Gautier Capuçon ou encore le chef Yannick Nézet-Séguin.

 

« Même si on se moque gentiment, on est très admiratifs de ces musiciens »

Hot Classical Musicians fête en mai ses 3 ans, et même si le nombre de followers est pour l’instant assez modeste (plus de 1000), il fait déjà beaucoup réagir, notamment aux États-Unis. Il est né dans la tête de trois personnes travaillant dans le milieu classique et culturel, et qui souhaitent rester anonymes. « L’idée est née de l’étonnement qu’ont pu susciter ces photos de musiciens très sexy », explique l’un des créateurs, ajoutant qu’« ils sont nombreux à s’afficher sur leurs réseaux pour mettre en avant leur physique avantageux ». Il confie d’ailleurs ne pas toujours savoir si certaines photos sont postées ironiquement, tant elles sont surprenantes. Le ténor Noah Stewart, par exemple, a posé en pull de Noël avec une luge, sur fond rose : « c’est incroyable de penser que quelqu’un qui a passé sa vie à apprendre de la musique ait organisé une séance photo si élaborée pour ses réseaux sociaux ».

A lire aussi

 

 

Cela montre en tous cas que les musiciens classiques sont très à l’aise avec les codes de la nouvelle génération. C’est aussi une manière de faire éclater les clichés sur ce milieu perçu parfois comme très guindé. Pourquoi n’y a-t-il pas aussi des musiciennes ? Une des créatrices du compte estime qu’elles sont « habituées à être hyper sexualisées, et publient en conséquence des images beaucoup plus sobres ». Même s’il reste humoristique, Hot Classical Musicians est aussi une façon pour ses créateurs de rendre hommage au travail de ces musiciens : « même si l’on se moque gentiment, on est avant tout très admiratifs de tous ces artistes qui mettent leurs tripes sur la table à chaque performance, et qui se mettent à nu d’une façon moins littérale dans leur art ».

Béatrice Mouedine

 

 

 

Retrouvez l’actualité du Classique